dimanche, décembre 06, 2009

Prudent, prudent, le Vaudois Marthaler

nyon-mobile.jpgRobert Cramer a fait ses adieux aux partenaires du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, mercredi 2 décembre, au Globe de la Science du CERN. Il n'a pas pu présenter à ses invités ses successeurs qui étaient encore en train de se découper les départements à l'heure où ses hôtes tissaient les louages du ministre du Territoire.

Robert Borrel, ancien maire d'Annemasse, actuel président des communes frontalières, parla en ami devant les drapeaux alignés de Genève de Vaud, de Suisse de France du Cern et de l'ONU - au fait, Monsieur le président, pourquoi le drapeau de la Haute-Savoie manque-t-il à l'appel? Et quel sera le drapeau du Grand Genève que vous construisez de concert? L'heure n'était pas à la futurologie.

Le Vaudois François Marthaler parla en voisin. Le conseiller d'Etat chef des infrastructures, qui tient un blog depuis 2006, ne s'aventura pas sur les chemins escarpés de la coopération fiscale, qui reste le dossier tabou des relations valdo-genevoises. Je lui ai demandé à l'issue de sa prise de parole pourquoi Lausanne avait refusé que Nyon participe à la communauté tarifaire genevoise UNIRESO. Il m'a assuré dans l'interview vidéo qu'il m'a accordée qu'une solution venait d'être trouvée.

Lire la suite

jeudi, novembre 26, 2009

Pourquoi Veyrier refuse de construire 1300 logements à Vessy

Barth vidéo.jpgLe plateau de Vessy qui surplombe le Bout-du-Monde est promis depuis des lustres à accueillir des logements. Un site remarquable et tranquille qui est aussi bien placé que les beaux quartiers de Champel et de Conches. Plusieurs projets ont été proposés, y compris une grande cité satellite, mais aucun n'a abouti.

Robert Cramer a décidé récemment de prendre le taureau par les cornes et a enclenché le processus de déclassement de la zone agricole. Vessy est en effet un des périmètres identifiés dans le cadre du PACA Carouge Etrembières, l'un des neuf périmètres d'aménagement concerté d'agglomération du projet d'agglo, lequel promet une gare RER à Bossey.

Cette décision a suscité l'ire des autorités de Veyrier dont le Conseil municipal a voté une résolution contre ce diktat cantonal. La commune a également fait recours auprès du Tribunal administrtatif pour déni d'autonomie communale, une première à Genève. Si le Tribunal venait à donner raison à la commune, sa décision pourrait faire exploser le principe qui veut à Genève que les compétences en matière d'aménagement du territoire sont presque exclusivement cantonale contrairement à la règle en vigueur dans les autres cantons suisse. L'enjeu est donc de taille.

Mais pourquoi donc la commune de Veyrier, qui est la commune de Suisse qui accueille le plus grand nombre de villas individuels refuse-t-elle la construction d'immeubles locatifs à Vessy? Nous avons demandé à Thomas Barth, ministre libéral des finances de la commune, si Veyrier n'était pas un peu égoïste.

Sa réponse dans la vidéo ci-dessous.

Lire la suite

mercredi, novembre 25, 2009

"On veut pouvoir traverser le lac en 2020"

CGI news Genecand.jpgLes milieux immobiliers sont ambitieux. Sur son site fraîchement relooké, la Chambre genevoise immobilière diffuse une vidéo, où il est question de construire 2500 logements par année à Genève. C'est aussi la promesse de Mark Muller qui, sauf surprise, devrait devenir ou rester le patron du futur Département des Travaux publics à moins qu'il ne soit baptisé Département du territoire et des infrastructures.

Les milieux immobiliers veulent aussi pouvoir traverser le lac en 2020. C'est ce que demande Christophe Aumeunier, secrétaire de la Chambre genevoise immobilière, dans un entretien vidéo qu'il a accordé la rédaction web de la Tribune de Genève (voir ci-dessous).

Logements et lac sont deux défis formidables, même si pour le lac la Confédération a montré le bout de son nez, si l'on en croit le communiqué diffusé tard vendredi 13 novembre.

Lire la suite

lundi, novembre 23, 2009

Pas de taxe poubelle, pas de péage urbain à Genève d'ici 2013

vidéo chappaz.jpgNon ce n'est pas une conférence de partis de droite à laquelle la presse a été conviée ce matin aux Halles de l'ìle. "Pas de taxe poubelle, pas de péage urbain à Genève d'ici 2013, c'est le contenu en creux de l'Appel au nouveau gouvernement genevois de quatre associations de défense de l'environnement et du patrimoine suisse actives à Genève.

Dans le texte de 23 pages qu'ont adressé ce matin aux sept élus genevois Marcellin Barthassat, président de Patrimoine suisse Genève, Françoise Chappaz, secrétaire du WWF, Olivier Norer, président de l'ATE et Ruth Bänziger de Pro Natura, on trouve beaucoup de principes mais peu d'objectifs cadrés dans le temps et peu de moyens pour les atteindre. C'est a expliqué Marcellin Barthassat que nous voulons travailler en bonne intelligence avec le gouvernement et que nous comptons sur les Genevois pour mettre en oeuvre une société dont l'empreinte écologique dimine.

L'Appel est téléchargeable ici.

Lire la suite

"Je jugerai Michèle Künzler à ses actes"

vidéo aumeunier.jpg"Non je ne crois pas que tous les conseillers d'Etat élus sont totalement convaincus du développement important de Genève et de la région". Christophe Aumeunier est député libéral. C'est surtout l'un des principaux lobbyiste du canton en sa qualité de secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière.

Le syndicat des propirétaires est avec l'ASLOCA de Christian Grobet et quelques autres associations une des clés du développement de Genève. Ce développement passe par une densification urbaine du territoire, qui ne se traduise pas seulement dans le déclassement de zones agricoles, mais aussi et peut-être surtout dans l'urbanisation de terrains actuellement occupés par des maisons individuelles, mais destinés depuis deux ou trois générations à la construction de grands immeubles. Ces terrains se situent principalement dans la zone de développement 3 qui ceinture la ville de Genève (voir plans ci-dessous).

Lire la suite

jeudi, novembre 19, 2009

Le CEVA, un tracé pertinent, un budget bien calculé?

débat tribune.jpgdébat tribune opposant.jpgQuel débat hier soir à Uni Mail. Quelle ambiance ! Du jamais vu depuis le débat de la Tribune sur les communaux d'Ambilly! Une aula qui chavire à chaque déclaration, qui gronde, qui hue, qui hurle, qui applaudit à tout rompre, qui conteste, qui invective. Le débat de la Tribune sur le CEVA a tenu toutes ses promesses. Sauf une peut-être. Les camps sont retranchés. Les opinions faites. Combien des quelque trois cent cinquante personnes assemblées ont-elles changé d’avis. Très peu sans doute.

Mais suivons le fil du débat conduit par Pierre Ruetschi qui a réussi deux heures durant à tenir la scène et la salle, non sans mal.

 

Lire la suite

mercredi, novembre 18, 2009

Antoine Vielliard compte les voitures sur l'autoroute

vielliard vidéo trafic.jpgAntoine Vielliard, conseiller municipal d'opposition à Saint-Julien, défendra les couleurs du Modem de François Bayrou lors des élections régionales françaises de mars 2010. La loi française lui interdit de poursuivre la publication de son blog portevoix.blog.tdg.ch hébergé par la Tribune, car il est gratuit! Or cette gratuité est assimilée à une remise d’une personne morale ce qui est interdit par le code électoral français et conduit à l’inéligibilité.

Il a donc - le temps de la campagne - créé un blog à ses frais et continue de chroniquer sur les affaires régionales. Ce matin il publie un billet qui apporte de l'eau au moulin des partisans du CEVA. Il est allé se poster avec sa caméra vidéo sur le carrefour de l'autoroute  de Saint-Julien et a compté les véhicules en provenance d'Annecy et d'Annemasse.  Résultats: : 27 véhicules par minute en provenance d'Annemasse, 16 véhicules par minute en provenance de Bellegarde et du canton de Saint Julien, et 11 véhicules par minute en provenance d'Annecy!

JFM

Lire la suite

jeudi, juin 18, 2009

Demandons politiciens visionnaires! (Les vidéos du débat de l'Institut national genevois)

ing peter interpellé.jpging colovrex débat.jpging pictet architecte cantonal.jpgPrès de deux heures de débat animé, curieux, intéressant, drôle, parfois, langue de bois aussi, décalé voire surréaliste, car il était au fond irréaliste de mettre en opposition les trois personnalités invitées, mardi soir, par l'Institut national genevois. On a donc eu droit à des monologues, qui s'emboîtaient les uns avec les autres moins comme les pièces d'un puzzle que comme des billes roulant les unes sur les autres, et heureusement à de nombreuses questions réponses avec la salle. Ce fut la meilleure partie de la soirée.

Pour susciter un vrai débat, il eût fallu inviter Robert Cramer ou Mark Muller, qui a hérité de la patate chaude CEVA pour permettre les escapades bernoises de son collègue, ou Robert Borrel, l'ancien maire d'Annemasse et actuel président de l'ARC, les communes de la couronne française, ou encore les deux députés radsoc Barrillier et Chatelain, coprésidents du comité pro-ceva. Ce n'est que partie remise.

Lire la suite

mercredi, juin 17, 2009

Un architecte cantonal: la solution aux blocages genevois?

ing public.jpging 4 16 juin.jpgL'architecte Charles Pictet a fait coup double hier soir. Avec son projet de délocaliser la gare de la Praille à Colovrex, il a séduit l'auditoire de l'Institut national genevois, dont la salle de la Promenade du Pin était presque comble. Il a aussi relayé la campagne de la section genevoise de la fédération des architectes suisses qui'il préside et de la Fédération des architectes et ingénieurs pour que Genève se dote enfin d'un architecte cantonal. L'architecte cantonal est un serpent de mer cantonal, le dernier en date remonte à l'éphémère conseiller d'Etat Philippe Joye. C'est une réponse possible, a brièvement développé le père du premier concours de La Praille, aux difficultés que traverse le canton pour mettre en oeuvre les grands projets tels que celui de la Praille Acacias Vernets: "Les politiciens n'ont que la quantité de logements à la bouche. Il manque un discours sur la qualité, il manque une culture de la construction."

Brillant par leur absence, les politiciens en ont pris pour leur grade hier soir.

Lire la suite

jeudi, juin 11, 2009

Le CEVA s'offre une belle vidéo et une excellente notice sur wikipedia

A force butiner autour de cette fleur à 2 milliards - à propos qui contestera l'évaluation de l'avocat Peter? - on trouve quelques trésors. Ainsi le film vidéo qui chante les avantages du Cornavin, Eaux-Vives, Annemasse et la notice que lui consacre romano1246, un anonyme bien informé sur Wikipedia, la célèbre encyclopédie collaborative en ligne. Voici les liens pour en profiter http://fr.wikipedia.org/wiki/CEVA.

mercredi, juin 10, 2009

Genève 2030: le domino magique de Charles Pictet

Pictet 9 juin 09 ing.pngpictet praille colovrex.pngSupprimer la gare de la Praille pour construire la ville en ville (donner de l'espace à l'urbanisation de Praille Acacias Vernets) et connecter au rail une nouvelle zone d'activités à Colovrex, au nord de l'aéroport, tel est le projet que Charles Pictet présente depuis 18 mois et qui recueille à gauche comme à droite un accueil souvent enthousiaste. La Tribune en parlé en janvier.

Hier soir encore, à l'Institut national genevois, devant un public certes moins nombreux que celui venu écouter une semaine plus tôt l'avocat Wolfgang Peter champion d'un autre CEVA, le jeune architecte, président de la section genevoise de la FIA, a exposé le projet qu'il concocte depuis bientôt quatre ans et qui pourrait bien être le domino stratégique du développement de la région franco-valdo-genevoise.

Pas moins de six dominos tombent dès lors que l'on bascule et réalise l'idée de l'architecte. Avec des milliards de francs d'investissements à la clé. "De quoi rembourser la dette du canton", annonce calmement le neveu du banquier homonyme.

Le maire de Bellevue ne l'entend pas de cette oreille. Invité par Pierre Kunz, président de l'ING, Daniel Fabbi a clairement manifesté sa mauvaise humeur. Charles Pictet a dégagé en touche ce propos qui fleurait bon l'égoïsme communal ambiant, arguant qu'il avait lancé l'idée et qu'il n'était pas l'homme des combats politiques.

Le débat politique est pour l'heure stérilisé. Le patron de l'Economie publique, Pierre-François Unger, a bien tenté, début janvier, d'obtenir un feu vert du Conseil d'Etat. En vain. C'est que le domino magique de l'architecte peut faire sauter le projet d'agglomération du ministre Cramer et remettre la traversée du lac au centre de l'avenir de Genève.

Jugez-en en attendant mardi prochain 16 mai le débat qu'organise l'ING en clôture de son cycle de conférences consacré à Quelle métropole franco-valdo-genevoise en 2030! (article et vidéos ci-dessous. vos commentaires sont les bienvenus)

Lire la suite

mercredi, juin 03, 2009

"Deux milliards pour le CEVA, c'est trop! Le référendum sera lancé!"

vidéo peter 2 juin 09.jpgtransferis aéroport.jpgL'avocat Wolfang Peter, l'un des tout grands spécialistes de l'arbitrage international de Genève, ne décolère pas. Il a refait les calculs du Conseil d'Etat et prend le ministre Cramer en défaut. Ce n'est pas 940 millions, comme le canton l'a budgété en 2000, ni même à 1,47 milliard, comme rectifié récemment, mais bien à 2 milliards de francs que coûtera fin 2015 la liaison Cornavin Eau-Vives Annemasse. Quant au déficit d'exploitation, le président de l'Association pour une meilleure mobilité ne croit pas qu'elle tiendra dans l'enveloppe de 32 millions par année.

[Voir la vidéo de la conférence d'hier soir à l'Institut national genevois]

"Nous ne contestons nullement la nécessité de raccorder Cornavin au réseau français, plaide Wolfgang Peter, mais le CEVA absorbe vraiment trop de ressources financières pour un service qui ne résoudra pas les problèmes de l'agglomération franco-valdo genevoise. Nous lancerons donc le référendum, si le grand conseil vote la rallonge de crédit que sa commission vient d'adopter", a-t-il anonncé hier soir devant une salle presque comble de l'Institut national genevois.

L'avocat a défendu la liaison ferroviaire La Praille Bardonnex Saint-Julien et la réalisation d'un tram rapide Annemasse-Eaux-Vives, qui offrira, promet-il, à un coût bien moindre, autant de capacité entre Annemasse et le centre-ville que le CEVA sans obliger les voyageurs à changer de mode de transport aux Eaux-Vives.

Deux portails de transport public pour moins cher que le CEVA, comment la République s'est-elle donc enferrée?

Le cycle de l'Institut national genevois sur le thème "Quelle Genève en 2030?" se poursuit mardi prochain 9 juin avec l'architecte Charles Pictet qui présentera son projet de reconstruire la gare de La Praille à Colovrex, au nord de l'aéroport.

Lire la suite