mercredi, juin 17, 2009

Le projet d'agglo lance les études Genève-Rolle, Gex-Nyon et Annemasse Evian

paca les 9 paca b.jpgLe projet d'agglo ne ralentit pas. Le comité de pilotage, dont on trouvera la composition ici, a lancé hier matin les études des trois lignes directrices (cliquer sur l'image pour l'agrandir):

  • Genève Rolle Enjeu la troisième voies ferroviaire - on ne parle évidemment pas d'une deuxième ligne en grande vitesse. La troisième voie autoroutière n'est pas citée. Le rabattement des transports publics sur les gares. Il n'est pas question de P+R dans le communiqué de presse)
  • Gex-Nyon où l'on retrouve l'arlésienne du raccordement ferroviaire Gex Divonne Coppex.
  • Annemasse Evian (Chablais). L'amélioration de la ligne Evian Annemasse participe du succès du CEVA, lequel sera concurrencé par un axe de bus Thjonon Douvaine Genève. Pour les Français l'enjeu politique sera surtout de maîtriser "le développement des communes du Chablais", histoire d'e réduire le mitage du territoire.

Lire la suite

mercredi, juin 10, 2009

Genève 2030: le domino magique de Charles Pictet

Pictet 9 juin 09 ing.pngpictet praille colovrex.pngSupprimer la gare de la Praille pour construire la ville en ville (donner de l'espace à l'urbanisation de Praille Acacias Vernets) et connecter au rail une nouvelle zone d'activités à Colovrex, au nord de l'aéroport, tel est le projet que Charles Pictet présente depuis 18 mois et qui recueille à gauche comme à droite un accueil souvent enthousiaste. La Tribune en parlé en janvier.

Hier soir encore, à l'Institut national genevois, devant un public certes moins nombreux que celui venu écouter une semaine plus tôt l'avocat Wolfgang Peter champion d'un autre CEVA, le jeune architecte, président de la section genevoise de la FIA, a exposé le projet qu'il concocte depuis bientôt quatre ans et qui pourrait bien être le domino stratégique du développement de la région franco-valdo-genevoise.

Pas moins de six dominos tombent dès lors que l'on bascule et réalise l'idée de l'architecte. Avec des milliards de francs d'investissements à la clé. "De quoi rembourser la dette du canton", annonce calmement le neveu du banquier homonyme.

Le maire de Bellevue ne l'entend pas de cette oreille. Invité par Pierre Kunz, président de l'ING, Daniel Fabbi a clairement manifesté sa mauvaise humeur. Charles Pictet a dégagé en touche ce propos qui fleurait bon l'égoïsme communal ambiant, arguant qu'il avait lancé l'idée et qu'il n'était pas l'homme des combats politiques.

Le débat politique est pour l'heure stérilisé. Le patron de l'Economie publique, Pierre-François Unger, a bien tenté, début janvier, d'obtenir un feu vert du Conseil d'Etat. En vain. C'est que le domino magique de l'architecte peut faire sauter le projet d'agglomération du ministre Cramer et remettre la traversée du lac au centre de l'avenir de Genève.

Jugez-en en attendant mardi prochain 16 mai le débat qu'organise l'ING en clôture de son cycle de conférences consacré à Quelle métropole franco-valdo-genevoise en 2030! (article et vidéos ci-dessous. vos commentaires sont les bienvenus)

Lire la suite

mercredi, mai 27, 2009

Des questions pertinentes, des réponses...

capture plan d'agglo général.jpg

  • Pourquoi Annecy n'est-elle pas intégrée au projet d'agglo alors que Thonon et Nyon le sont?
  • Pourquoi ne pas limiter la croissance du canton à 500'000 habitants?
  • Pourquoi ne pas relier Saint-Julien avec un RER?
  • Le projet d'agglo n'est-il pas affecté d'un déficit démocratique?
  • Le projet d'agglomération montre un développement en tache d'huile depuis le centre de Genève. Où est la multipolarité?

Les questions posées hier soir à l'issue de la conférence de Nicole Surchat Vial, cheffe du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, à l'Institut national genevois, ne manquaient pas de pertinence. Les réponses ne l'ont pas toujours été. Et plusieurs questions n'ont pas été posées, faute de temps.

  • Pourquoi Satigny et Versoix qui sont sur des lignes RER ne sont pas comptés au nombre des villes à développer d'ici 2030. Et pourquoi vouloir doubler la population de Bernex qui n'est pas relié par le chemin de fer?
  • Si la traversée de la rade est désormais partie intégrante du projet d'agglo, comment se fait-il qu'aucun plan ne dessine cette infrastructure et que ni la rive droite ni la rive gauche ne soit affecté par ce nouvel axe?
  • Quelles liaisons entre les pôles de développement?
  • Pourquoi le projet de délocalisation de la gare de la Praille à Colovrex n'est-il pas pris en compte dans le projet d'agglo?
  • L'avenir du RER ne dépend-il pas plus d'une deuxième ligne entre Cointrin et le plateau suisse que d'une troisième voie entre Cornavin et Lausanne?
  • Combien coûtera la liaison prévu entre Cointrin et Cornavin passant par le Grand-Saconnex et le quartier des nations?

 

Lire la suite

dimanche, septembre 16, 2007

Une véritable 3e voie !

Il existe au pied du Jura entre Bellegarde et Divonne presque toutes les installations pour réaliser, dans le cadre d’un projet d’agglomération, une ligne ferroviaire afin de décharger le « trafic passager » en transit par la gare de Cornavin.


Cette revalorisation mise en relation avec le CEVA et l’extension de la ligne de tram entre le CERN et St-Genis  permettrait de faciliter l’accès à cette grande de zone de développement de Genève comprise entre Balexert et les contreforts du Jura.
Cette réalisation facilitera l’accès à l’ouest de Genève aux personnes en provenance de l’Ain et de  Terre Sainte sans transiter obligatoirement par le centre de Genève ou à défaut d’utiliser leurs véhicules privés.


Il suffit d’électrifier la ligne et de réaliser le petit tronçon de rail entre Divonne et Nyon.

 

Charly Schwarz