mercredi, décembre 31, 2008

Et le canton de Genève aurait pu être aussi grand que le canton de Vaud

département du Léman.png

Les canons viennent de tonner sur la ville. A cette heure, le culte officiel de la Restauration est dit en la cathédrale en présence du président du Conseil d'Etat. Quel temps faisait-il le 31 décembre 1813? Cette année, la neige et la pluie glaciale ont dû convaincre les Genevois que l'édredon était préférable. Seuls donc quelques mordus et la compagnie militaire chargée des festivités ont été se geler les pieds pour commémorer la Restauration, jusqu'avant l'arrivée des troupes autrichiennes qui iront défaire les Napoléoniens sur le plateau d'Archamps le 27 février 1814.

Le 31 Décembre n'est pas une fête populaire. "Le gouvernement provisoire, rappelle Catherine Santschi, dans la FAO du 18 juillet 2001, est formé par les figures de proue du parti aristocratique des Négatifs, opposé aux droits démocratiques du peuple de Genève. Il proclame la restauration de la République le 1er janvier 1814". La Ville se confine à nouveau dans ses enceintes étroites et montrueuses. Ainsi va l'histoire.

Napoléon avait eu l'intelligence de donner à la cité un arrière pays digne de sa grandeur, le département du Léman. Un département englobant le Pays de Gex, le Salève, la rive sud du lac de Genève et toute la vallée de l'Arve. Les Genevois éclairés (?) d'alors, craignant d'y perdre leur âme protestante, ont préféré l'encrage fédéral à la Confédération qui n'était pas encore l'Etat suisse. Manifestement les desseins les plus intelligents ne s'imposent pas par les armes.

Aujourd'hui, serré dans sa frontière politique héritée du Congrès de Vienne dont le traité est signé le 9 juin 18 mois après la Restauration -l'efficacité était de ce monde en ce temps-là -, Genève exporte ses habitants par dizaine de milliers et se plaint des pendulaires qui n'ont pas eu le choix d'habiter dans un canton musée...

Bonne année 2009 à tous les habitants de la région du pays de Gex au pays du Mont-Blanc.

Lire la suite

09:52 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3)

vendredi, décembre 19, 2008

Le lièvre genevois a rattrapé la tortue suisse

cramer gaud 5 déc 07.jpgRobert Cramer doit avoir le sourire. Le magistrat vert a réussi a décrocher une enveloppe de 193 millions de francs de Berne pour financer à hauteur de 40% les lignes de trams jusqu'à Bernex-ouest, jusqu'au CERN et jusqu'à Annemasse.

Parallèlement au trafic d'agglomération, le Conseil fédéral a également un peu avancé le désengorgement de l'autoroute entre le Vengeron et Coppet sans le mettre en première priorité. Berne prévoit d'allouer 175 millions à ce tronçon sur un total de 5,5 milliards alloués aux routes nationales. La date de réalisation de cette troisième voie autoroutière n'est cependant pas fixée. Les pendulaires continueront de bouchonner jusqu'en 2020.

A noter qu'il n'est nulle part question de la traversée de la rade. Quant à la troisième voie CFF, elle fait désormais partie du plan Rail 2030, soumis à l'examen en deux variantes, dont la deuxième, si elle était retenue, exclurait du financement fédéral les trams et les métros.

Photo [cliquer pour l'agrandir] Le 5 décembre 2007, le conseiller d'Etat Robert Cramer signait la Charte du Projet d'agglomération franco-valdo-genevois. A sa gauche Bernard Gaud, alors président de l'Association des communautés de communes françaises. © Laurent Guiraud/archive |

Lire la suite

mercredi, décembre 17, 2008

Robert Borrel, nouveau président de l'ARC

arc.jpgRobert Borrel, l'ancien maire d'Annemasse, mais toujours président d'Annemasse Agglo, a retrouvé la semaine passée son bâton de maréchal de la région pour une année. Il a été élu président de l'ARC, l’Association régionale de coopération du genevois, le 12 décembre, indique un communiqué de presse. A cette même date le grand Genève, qui grimpait déjà jusqu'au pays du Reblochon, en ayant étendu sa géographie à la Communauté de communes Faverge-Glières, englobe désormais le Pays Rochois. L'Assemblée a décidé que la géographie de l'ARC ne changera pas avant 2012. La communauté de communes de Cruseilles qui hésite entre Genève et Annecy sait à quoi s'attendre.

Lire la suite

17:07 Publié dans Acteurs | Lien permanent | Commentaires (4)

jeudi, octobre 09, 2008

PAV: les questions qui fâchent

maquette pav.pngImpossible évidemment d'évoquer toutes les questions à propos de La Praille. Le débat organisé par la Tribune en a déjà soulevé de multiples hier soir à Uni Dufour. N'empêche que quelques questions clés devront trouver des réponses prochainement sir le PAV ne veut pas rester en panne. La principale, celle dont l'impact économique se chiffre en milliards de francs, concerne la plus-value foncière que ne pas manquer de générer le changement de zone. Une autre question délicate sera la gouvernance de ce projet.

Une troisième question à peine abordée hier soir est celle de l'avenir de la gare de La Praille. Quatrième question: l'autoroute des jeunes doit-elle être conservée jusqu'à la Jonction? Le Groupe d'urbaniste 500 mètres de ville en plus, qui devrait lancer dans le débat cet automne un nouveau plan directeur cantonal, rêve toujours de poursuivre cette route en tunnel sous Saint-Jean pour rejoindre la région de l'aéroport. Le débat ne fait que commencer.

Lire la suite

Monsieur "je ne sais pas" pilote le PAV

débat tg 8 oct.pngLa Tribune a fait salle comble hier soir à Uni-Dufour. Mais le public a dû ressortir de ces deux heures de débat sur l'avenir du quartier Praille-Acacias-Vernets (PAV pour les intimes) avec un sentiment mitigé. Beaucoup d'informations, pas toujours très exactes, beaucoup de non dits aussi. Et un conseiller d'Etat qui, à plusieurs reprises, a répondu simplement "je ne sais pas" aux questions de Pierre Ruetschi, rédacteur en chef de la Julie, de Christian Bernet, responsable du dossier Praille à la Tribune, et du public.

A quand le premier des neuf gratte-ciel prévus à l'Etoile? Mark Muller a hésité. 2014, a-t-il lâché. Rémi Pagani veut d'abord "remettre le projet dans le bon sens" et parler de la participation citoyenne (applaudissements). Le magistrat de la Ville ne voit pas de tour avant 2018, 2020. Le conseiller national Verts Antonio Hodgers et l'architecte Bénédicte Montant parient pour 2016. Quant à Xavier Comtesse, directeur romand d'Avenir suisse, il a réglé la question par une boutade: " A Lausanne, ils mettent en oeuvre, à Genève, on est champion de la mise en questions!"

Lire la suite

mercredi, octobre 08, 2008

Des logements à La Praille? Légitime mais pas idéal!

tg 8 oct sondage.pngPlus de logements à La Praille? La demande des lecteurs de la Tribune est légitime. Les habitants de la région souffrent tous de la pénurie. Le manque de logements a plusieurs effets pervers: elle pousse les loyers genevois à la hausse, elle augmente le trafic automobile des travailleurs forcés de se loger hors du canton, elle enrichit indûment les propriétaires. Ces sujets seront-ils abordés ce soir au débat qu'organise la Tribune à Uni-Mail?

De fait, une majorité des citoyens genevois - la moitié de la population du canton - n'a pas encore compris que le seul moyen de rompre ces trois cercles vicieux dommageable au bien commun, ce n'est pas, comme le leur dicte l'ASLOCA, plus de régulation et plus de contrôle, mais c'est plus de logements qui faut offrir sur le marché genevois. Construire à La Praille n'est cependant pas la meilleure solution, sauf si l'on y construit des tours de logements.

Lire la suite

mardi, octobre 07, 2008

Quel avenir, quelle gouvernance pour La Praille?

tg 6 octobre 08.png"Genève tient au logement social", "Carouge ne veut pas rater le train", "Lancy rêve de terrains de foot". L'art du titre est un art impossible. Comment en quelques mots résumer une intention, une politique sans la trahir ou sans tomber dans l'anecdote. La page 3 de la Tribune de Genève en offrait hier un parfait exemple à propos de l'avenir du quartier de La Praille Acacias Vernets, qu'on devrait d'ailleurs mieux appeler Basse vallée de la Drize et de l'Aire, lesquelles s'écoulent canaliser sous la route des jeunes. Une route construite dans le cadre d'un chantier social au temps de la grande crise des années 30. Surmontée au temps de l'ambitieux plan directeur cantonal 2000 - la Genève des 800'000 habitants - d'une voie centrale autoroutière, l'axe majeur du quartier est désormais l'artère principale qui draine la circulation automobilie du centre ville et, grâce à la bretelle de Plan-les-Ouates, raccorde ce tronçon longtemps orphelin au réseau international.

Lire la suite

mardi, septembre 09, 2008

Cheffe du PAV!

pav maquette.jpgDirectrice de la très controversée Police des constructions, Sylvie Bietenhader sera intronisée ce mercredi par le Conseil d'Etat nouvelle patronne à part entière du projet d'urbanisation Praille Acacias Vernets, le fameux PAV. Mark Muller a confirmé dans l'édition de cette semaine du gratuit Tout l'immobilier la fin de son interim mis en place le 13 juin. Après la nomination avortée de l'ex-patron de l'UBS Genève, Benoit Genecand, parti moins de trois mois après sa nomination surprise, le futur Geneva Green Downtown a-t-il trouvé chaussure à son pied? On est loin en tout cas de la pointure de prestige international dont le Conseil d'Etat  rêvait. Lire l'article de la Tribune.

Lire la suite

mardi, septembre 02, 2008

Bernex, La Praille, Ambilly: une idée pour sortir de l'impasse annoncée

proregio.pngA Bernex, en 2030, vivront 24'000 habitants et travailleront 9800 personnes. C'est le but que s'est fixé le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. Mais ce rapport de 40% d'emplois est l'oeuvre des autorités de Bernex et du plus impliqué d'entre elles, Serge Dal Busco, ingénieur civil et président de l'Association des communes genevoises, qui a dit au ministre cantonal du Territoire Robert Cramer: "Tope-là! Bernex est d'accord de devenir un des futurs centres régionaux de la métropole Genève, mais pas question d'être une "cité dortoir". Nous réclamons un emploi par nouvel habitant."

L'administration cantonale a fait la grimace, mais le ministre a dit ok. Reste à mettre ce projet en musique. Et là Bernex peut innover et devenir un laboratoire démocratique de l'aménagement du territoire pour Genève. On en débat dès ce soir à 20 heures, à l'Ecole de Cressy. [cliquez sur le lien pour voir le programme, cliquez sur les images et les cartes pour les agrandir]

Lire la suite

mardi, juillet 15, 2008

Quelques oublis du projet d'agglomération

Par Pierre Kister, ancien président de l'ARN (Aménagement de la Région Nyonnaise)

Le projet d'agglo est riche et bien formulé. C'est pourquoi, je m'étonne que les axes principaux de circulation n'y soient pas ou très peu traités.

[Le point de vue qu'on lira ci-dessous a été posté le 15 juillet en commentaires sous le billet intitulé "Genève met un pied dans le Reblochon".]

Lire la suite

vendredi, juillet 11, 2008

Franco-valdo-genevois, histoire de bornes

Bornes envers.png


Il y a quelques années le Conseil d'Etat avait décidé d'inspecter la couture principale de la région, la frontière nationale, et de dresser l'inventaire des pierres levées qui en marquent les inflexions multiples. Ce répertoire des bornes frontières, un travail de bénédictin, fut confié à Jean-Paul Wisard, ancien géomètre au cadastre. Le Meyrinois a achevé sa pérégrination en mars 2007. On trouve sur  le site de l'Etat ses trois rapports passionnants.

Lire la suite

lundi, juillet 07, 2008

Construire la ville, ce n'est pas du gâteau

paca 1 à 8.pngConstruire la ville en ville, la ville à la campagne, des villes jardin, des éco-quartiers, des villes urbaines (par comparaison aux cités dortoirs sans commerce ni animation), des villes à mobilité douce, des villes linéaires le long d'un tram ou d'un train, des villes concentriques ou des villes marguerite, des villes melting pot enfin qui ne rejettent pas les pauvres dans des banlieues éloignées, ce n'est pas du gâteau. Les urbanistes sont payés pour le savoir. Les politiciens le savent aussi. Mais ne sont payés que lorsqu'ils sont à l'exécutif. Et encore. Hier, les urbanistes suisses romands et français tenaient leurs assises à Genève. Au menu le projet d'agglomération franco-valdo-genevois, dont les appels d'offres pour les études des trois premiers PACA ont été publiées ce lundi 7 juillet. [cliquez sur l'image pour l'agrandir]

Lire la suite

jeudi, juillet 03, 2008

L'agglo: une mayonnaise qui a de la peine à prendre

50'000 frantaliers géo référencés carte seulement 2005.pngBernex le 16 juin, Saint-Julien le 25 juin, une fraction de la "société civile" le 1er juillet. En septembre Veyrier, Saint-Genis et Annemasse. Puis Ferney, Ville-la-Grand-Thonon. Plus tard Vetraz-Monthoux-Bonneville, Etrembières-Saint-Julien? Et peut-être Nyon-Coppet-Divonne, entre lesquelles le maire de Coppet voudrait créer dès 2009 une ligne de bus dont il n'a pas le premier franc. Ainsi avance le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. Par ellipses plus ou moins allongées, épousant fidèlement des lignes de transports publics à venir.  En langue technocratique, on appelle PACA les études de site qui démarrent. PACA pour périmètres d'aménagement coordonné d'agglomération. [Cliquer sur l'image pour l'agrandir. On aimerait bien que l'OCSTAT nous fournisse une carte des pendulaires vaudois]

Lire la suite

mercredi, juillet 02, 2008

Vers une agglomération transfrontalière durable

Le 2 juillet, la direction du projet d’agglomération franco-valdo-genevois a publié un communiqué de presse que nous reproduisons ci-dessous. Le site internet du projet d’agglo fournit une quantité d’information, de cartes et de plans fort intéressants. Tout citoyen soucieux du développement de la région devrait placer cette adresse dans ses favoris. (JFM)

Lire la suite

mardi, juillet 01, 2008

Genève met un pied dans le Reblochon

reblochon.jpgagglo démarche participative.pngOù en est le projet d'agglomération franco-valdo-genevois? Robert Cramer et ses compères vaudois et français ont terminé lundi soir un petit marathon explicatif à la Caserne des Vernets, où une petite soixantaine de représentants de l'introuvable "société civile" ont assisté bien sagement à un point de situation et au lancement de six périmètres d'aménagement coordonné d'agglomération (PACA).

[Cliquez sur les images pour les agrandir. Cliquez sur le mot commentaires pour réagir]

Lire la suite

mercredi, mai 28, 2008

Jean Nouvel construira une nouvelle tour à la Défense

409631518.pngLe Figaro du jour l'annonce sur six colonnes à la Une. "Une nouvelle tour, signée Jean Nouvel, sera érigée dans le quartier de la Défense tandis que le maire de la capitale veut reprendre la construction de hauts immeubles." Le social libéral Bertrand Delanoë a jeté un pavé dans la mare en relançant le projets de gratte-ciel aux Batignolles. A la grande joie de la maire du XVIIe arrondissement, l'UMP Brigitte Kustler. (cliquer sur la vignette pour l'agrandir)

Lire la suite

jeudi, mai 22, 2008

Folie des grandeurs à Genève?

1801796359.jpgLe milliard d'excédent de recettes enregistré en 2007 (dont 200 millions camouflés dans des opérations comptables) a-t-il fait perdre le sens des proportions au Conseil d'Etat? La question se pose à la lecture d'un article publié par L'Hebdo de cette semaine, où Mark Muller évoque un budget de 8 milliards de francs d'investissement en dix ans.

Lire la suite

mercredi, mai 21, 2008

La CGI sacrifie-t-elle les tours de la Praille?

522630895.pngLa crise du logement dure depuis dix ans à Genève. Comment redresser la situation? Les urbanistes Richard Quincerot et Marcos Weil (bureaux Permis de construire et Urbaplan) publient avec l’appui de la Chambre genevoise immobilière une brochure qui tire à vue sur 50 ans d’urbanisme à Genève et défend un credo qui tient en deux mots «densité et qualité».

La brochure visible ici s’ouvre sur un propos de l’écologiste Albert Jacquard contre les gratte-ciel. De quoi sacrifier les tours de la Praille chers au conseiller d'Etat Mark Muller, ancien secrétaire général de la CGI? "Pas le moins du monde", assure Chritophe Aumeunier, qui lui a succédé au 12 rue Chantepoulet: "Notre défense d'une ville plus dense et plus conviviale laisse la place à tous les modes d'urbanisme." Voilà qui est dit. Les tours n'ont donc rien à craindre.

Lire la suite

mercredi, mai 07, 2008

Quatar et Bahreïn reliés par un pont de 40 km en 2013

1053045475.pngL'entreprise de BTP française Vinci construira en cinq ans (études comprises) un pont autoroutier de 40 kilomètres qui reliera Qatar à Bahreïn. L'ouvrage comprendra 18 kilkomètres de digue en eau peu profonde et 22 kilomètres de viadux. Le tout pour 3 milliards de dollars (autant de francs suisses). Ce sera le plus long pont du monde. Pour mémoire, la liaison Cornavin Annemasse qui comptera une dizaine de kilomètre est devisée à un milliard de francs. Certains redoutent que la facture grossissent de quelques centaines de millions d'ici sa mise en chantier. Et si Genève changeait de projet et de rythme? Voir ici et ici.

Lire la suite

vendredi, mai 02, 2008

Genève, la campagne et la banlieue

 
Genève est vraiment une agglomération particulière : il y a le centre-ville, la campagne et, enfin, la banlieue.
 
Dans les autres villes d'Europe, il y a le centre-ville, la banlieue, puis, enfin, la campagne.
 
Les travailleurs de la banlieue doivent donc aller travailler en traversant la campagne! A pied, à cheval ou en voiture.
 
Seuls de vrais transports publics transfrontaliers résoudront le problème. Mais la frontière est toujours dans la tête des élus français et suisses. Ce n'est pas à coup de pots de fleurs au milieu des rues des villages que nous ferons avancer le dossier!
 
Allez donc voir à Bâle! Il y a une ligne de tram qui traverse l'agglomération, dessert une commune française (Leymen) puis re-passe en territoire suisse! Il y a également une longue ligne de bus à horaire cadencé qui relie Huningue (France) à Lörrach (Allemagne) en passant par le centre-ville de Bâle (Suisse).
 
Ce n'est donc pas un bus alibi pour les élus (un bus le matin pour descendre en ville, l'autre en fin d'après-midi pour rentrer chez soi - bus pratiquement vides, donc coûteux et inutiles, vu la souplesse horaire proposée qui ne satisfait pas les usagers mais certainement l'égo des élus! - exemple Moellesullaz/Viuz-en-Sallaz).
 
Avec trois pays et deux, voire trois, langues la région bâloise résoud ses problèmes. Sommes-nous plus stupides qu'eux alors que nous parlons tous français?
 
Signé Menoge (identité connue de la rédaction) 

10:13 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (5)

mercredi, avril 23, 2008

Forster, châtelain sur la Côte, et nous

81686315.png

Nouveau châtelain de Vincy sur la Côte vaudoise, Norman Foster est un homme à la fois rare et omniprésent. «A 73 ans, notent Thierry Meyer et Françoise Jaunin qui l’ont interviewé récemment à Londres, l’architecte ne songe nullement à une quelconque retraite. Norman Foster compte s’investir dans la vie du canton.» (24 Heures du 18 avril)

Il pourrait tout aussi bien devenir le conseiller de Mark Muller toujours à la recherche de la sage-femme qui saura accompagner Genève dans l’enfantement de Geneva Green Downtown, le nouveau centre ville vert du quartier Praille-Acacias-Vernet.

Que pensent-ils des tours pour ne citer que l’objet emblématique du futur PAV ? « Les tours sont tout à fait appropriées dans certains lieux. Mais elles ne sont pas l’unique réponse à la densification. L’endroit où je passe encore le plus clair de mon temps en famille, l’Engadine, possède une architecture remarquable, qui a inspiré les plus grands architectes.»

«Ces peuplements sont plutôt denses, ils restent très prisés plusieurs siècles après leur conception, et pourtant ils ne s’étendent pas à travers les pâturages alpins comme beaucoup de nouveaux développements. Prenons un autre exemple suisse: le développement de Siedlung Halen, près de Berne, à la fin des années cinquante, qui fut une inspiration pour moi.»

Voilà qui plaira à ceux qui rêvent comme Pagani et quelques autres de faire sur PAV du copier coller du Vieux Carouge.

A lire donc l’interview de Norma Forster ici Forster avril 08 24 Heures.pdf

mercredi, avril 16, 2008

Un sondage pour frimer?

1640921010.png"Près de la moitié des habitants du canton de Vaud, 60% des habitants du canton de Genève, mais seulement un tiers des Anneciens, ont entendu parler du projet d’agglomération franco-valdo-genevois. Par ailleurs, près de 70% des Anneciens, mais aussi plus de 40% de genevois estiment à tort que l’agglomération d’Annecy est partie prenante de ce projet."

Lire la suite

lundi, avril 14, 2008

Pas de tram au centre-ville!

455935363.jpgUn tram à Annemasse? Un tram à Saint-Julien? Un tram à Saint-Genis? Un tram à Ferney? Les villes de la couronne frontalière rêvent du tram. Pas pour elle bien sûr, mais pour être raccrochées au réseau genevois. Pour entrer aussi dans le club sélect des villes ferroviaires, car le tram est devenu politiquement très correct et vous propulse n'importe quelle bourgade au premier rang de l'urbanité.

Lire la suite

vendredi, avril 11, 2008

Nyon va-t-il pencher vers Lausanne?

193478729.jpgLes habitants du district de Nyon fêtent ce samedi le mariage de raison sinon d'amour entre les quatre "sous-préfecture" d'une des dix nouvelles circonscriptions administratives du canton de Vaud: la Terre sainte, Asse et Boiron, Jura Lac et Lac-vignoble. Les secrétariats de la Préfecture et de la Mairie de Céligny étant fermés en cet fin d'après-midi, nous n'avons pas pu vérifier si les autorités ou la population de l'enclave genevoise ont été invitées. Pas plus que celles des communes voisines du Pays de Gex, de Genève et des districts de Morges et du Jura Nord Vaudois.

Lire la suite

jeudi, avril 10, 2008

PAV fait une pause

1139482870.jpgLe départ surprise de Benoît Genecand, le pilote du projet Praille Acacias-Vernets (PAV), révèle-t-il d’autres problèmes au somment de l’Etat dans la conduite de l’aménagement du losange Bachet-de-Pesay-Jonction? Toujours est-il que le conseiller d’Etat Mark Muller parle d’une pause nécessaire dans l’interview qu’il a accordée aujourd’hui au journal Le Temps.

Lire la suite