jeudi, novembre 26, 2009

Pourquoi Veyrier refuse de construire 1300 logements à Vessy

Barth vidéo.jpgLe plateau de Vessy qui surplombe le Bout-du-Monde est promis depuis des lustres à accueillir des logements. Un site remarquable et tranquille qui est aussi bien placé que les beaux quartiers de Champel et de Conches. Plusieurs projets ont été proposés, y compris une grande cité satellite, mais aucun n'a abouti.

Robert Cramer a décidé récemment de prendre le taureau par les cornes et a enclenché le processus de déclassement de la zone agricole. Vessy est en effet un des périmètres identifiés dans le cadre du PACA Carouge Etrembières, l'un des neuf périmètres d'aménagement concerté d'agglomération du projet d'agglo, lequel promet une gare RER à Bossey.

Cette décision a suscité l'ire des autorités de Veyrier dont le Conseil municipal a voté une résolution contre ce diktat cantonal. La commune a également fait recours auprès du Tribunal administrtatif pour déni d'autonomie communale, une première à Genève. Si le Tribunal venait à donner raison à la commune, sa décision pourrait faire exploser le principe qui veut à Genève que les compétences en matière d'aménagement du territoire sont presque exclusivement cantonale contrairement à la règle en vigueur dans les autres cantons suisse. L'enjeu est donc de taille.

Mais pourquoi donc la commune de Veyrier, qui est la commune de Suisse qui accueille le plus grand nombre de villas individuels refuse-t-elle la construction d'immeubles locatifs à Vessy? Nous avons demandé à Thomas Barth, ministre libéral des finances de la commune, si Veyrier n'était pas un peu égoïste.

Sa réponse dans la vidéo ci-dessous.


 

 

Vessy vue d'avion.png
Schéma directeur de Veyrier 2007
Veyrier schéma directeur 2007.jpg

lequel prévoit une gare RER à Bossey
Le gros carré rouge inscrit dans l'ovale signale l'urbanisation de Vessy.
paca veyrier.jpg

Commentaires

Des milliers de logements peuvent surgir de terre avec le projet PAV, centre ville dans une zone bien desservie par les transports publics mais c'est tellement plus simple de pendre un champ vierge en plein campagne à Vessy ou ailleurs et de construire dessous. Il existe aussi un zone énorme vouée aux jardins familliaux à Châtelaine. Pourquoi ne pas faire un éco-quartier et repositionner les jardins familiaux vers les zones agricoles ?

Écrit par : demain | jeudi, novembre 26, 2009

Il y a beaucoup de flou dans les propos de Thomas Barth.

Tout d'abord il semble opposer les constructions de Vessy et celles de la ceinture du village. Il n'y a pas d'opposition, le marché de l'immobilier est suffisament tendu pour réaliser les deux. Il néglige également de présenter les désavantages du projet qu'il défend: ce sont des terrains privés et c'est donc l'initiative privée qui va les créer. C'est très bien mais cela prendra plus de temps que d'utiliser des terrains appartenant à l'Etat où un projet complet et cohérent peut être créer. Donc le projet communal n'est pas opposé au projet cantonal les deux peuvent exister.

Enfin, il oublie de parler du point qui fâche la commune: 20% des logements de Vessy seront des logements subventionnés pour permettre de loger des familles n'ayant aucune chance sur le marché libre actuel. Ce ne serait pas le cas autour du village. C'est ce qui fâche réellement la commune: elle le dit à demi-mot, elle est d'accord d'urbaniser Vessy, mais plus tard et moins. Avec comme conséquence moins de logements subventionnés. Je ne suis pas un fan des logements subventions mais tant que la proportion de logement libre sera inférieur à 1,5%, ils sont inévitables.

Finalement, il parle du problème de la route de Veyrier, mais il n'analyse ni les causes ni les remèdes; il en parle comme s'il s'agissait d'une fatalité. Cette route voit pas mal de trafic de transit mais aussi chaque habitant des quartiers de villas partir chaque matin travailler en ville et chaque épouse prendre le deuxième véhicule familial pour amener les enfants à l'école puis elle-même partir travailler sur Genève. Sur trois mouvements de voitures deux sont inutiles au moins.

Pour régler cela, il faut améliorer les TP dans la zone, et donc pour cela densifier la zone (insuffisance de densité, peu de personnes, peu de personnes mauvais horaires). Créer un centre régional à Vessy avec des commerces et des écoles, c'est cela qu'il faut faire. Et pour cela il faut aussi densifier, car un quartier villa ça vieillit, les immeubles voient les familles se renouveler.

Mais visiblement, la route de Veyrier n'est pas un problème à résoudre pour sa ville.

De même, tant la sortie d'autoroute que la relation au RER ne semblent pas le motiver à développer sa commune autour de ceux-ci. C'est plus "Pourquoi pas, mais bon voilà, on est bien comme cela, pourquoi changer?".

Avec une telle politique dans 30 ans, Veyrier se plaindra des charges sociales et qu'il n'y a que des vieux qui ne peuvent plus aller au village car ils n'ont plus le permis. Et qu'il veut des subventions pour des EMS.

Écrit par : veyrier_aussi | vendredi, novembre 27, 2009

M.Bart affirme que sans crier gare et sans négocier, M.Cramer impose à la commune sa seule vison. Ceci est erroné.
D'une part, le canton a acheté ces terrains il y a plus de 40 ans et pas pour y planter des poireaux ou continuer indéfiniment à y cultiver des céréales. Ce déclassemment est prévu dans le plan directeur cantonal depuis 2000.
Par ailleurs, une étude de faisabilité a été entreprise entre 2004 et 2005 et le conseiller administratif Libéral qui a précédé M.Bart a participé à tous les travaux. Ce projet n'est donc pas nouveau et la commune devait s'y préparer
Enfin, une groupe politique a proposé simultanémnetament au Grand-conseil et au Conseil municipal de Veyrier, une démarche participative pour l'organisation conjointe d'un concours d'urbanisme.
Cette démarche inédite à Genève qui aurait permis l'établissemnt concerté d'un cahier des charges pour les différents bureaux chargées de régler les légitimes soucis de circulation, de nuissances sonores, de synergies possibles avec l'EMS voisin, etc.. a été balayée par une majorité du CM de Veyrier. Constatant cette non volonté de collaborer le canton envoie un projet massif et peu satisfaisant mais qui a le mêrite d'ouvrir le débat et espérons le dialiogue.
Le Grand-Conseil qui doit traiter encore la fameuse motion, pourrait relancer l'offre de collaboration et tenter d'éviter des blocages: Ceux que Genève a trop connus cette dernière décennie. Communaux d'Ambilly, Chapelle-les Siers eet trop d'autres, qui retardent toujours la construction de ces logements que souvent nos jeunes attendent.
Forts de ce malheureuses expériences, il faut que nous nous concertions, que nous travaillons ensemble dès le début d'une étude. Ce terrain des Grands-Esserts entièrement libre de constrcution en est l'occasion rêvée.
Eco-quartier, mixité, mobilité douce, production énergétique durable et réseau de chaffage à distance, répartition non dérangeant de la densification. A ce stade tout reste possible. Nous devons en profiter et au lieu de faire du droit, faire de la politique et avec un seul soucis. Celui de l'intérêt général.

Écrit par : Portier | dimanche, novembre 29, 2009

@demain

Si je peux me permettre, je crois que Châtelaine et Vernier dans son ensemble ont bien donné du côté de l'accroissement du logement. Il suffit à ceux qui n'y croient pas de venir y vivre quelques temps... Laissons le peu de tranquillité et de verdure qui restent à ces habitants !

Écrit par : Etkoiencore | dimanche, novembre 29, 2009

Bon article.

Écrit par : blonde | mardi, décembre 14, 2010

Merci pour la vidéo et les détails. Maintenant, tout est plus facile. :) Continuer à développer votre blog. Son super.

Écrit par : rent a villa | jeudi, juin 23, 2011

J'aime la façon dont vous développez et gérez des articles sur votre blog. Je vais revenir pour plus, c'est un site très godo. Merci,

Écrit par : spielzeug | dimanche, juin 26, 2011

Enfin, une groupe politique a proposé simultanémnetament au Grand-conseil et au Conseil municipal de Veyrier, une démarche participative pour l'organisation conjointe d'un concours d'urbanisme.
Cette démarche inédite à Genève qui aurait permis l'établissemnt concerté d'un cahier des charges pour les différents bureaux chargées de régler les légitimes soucis de circulation, de nuissances sonores, de synergies possibles avec l'EMS voisin, etc.. a été balayée par une majorité du CM de Veyrier. Constatant cette non volonté de collaborer le canton envoie un projet massif et peu satisfaisant mais qui a le mêrite d'ouvrir le débat et espérons le dialiogue.

Écrit par : Mörtel | mercredi, juillet 06, 2011

Bon article

Écrit par : chat libera gratis | mardi, juillet 12, 2011

Merci pour la vidéo et les détails. Maintenant, tout est plus facile. :) Continuer à développer votre blog.

Écrit par : Ferienhaus Teneriffa | jeudi, août 25, 2011

Si je peux me permettre, je crois que Châtelaine et Vernier dans son ensemble ont bien donné du côté de l'accroissement du logement. Il suffit à ceux qui n'y croient pas de venir y vivre quelques temps... Laissons le peu de tranquillité et de verdure qui restent à ces habitants !

Écrit par : Reiseführer Italien | jeudi, septembre 15, 2011

Enfin, une groupe politique a proposé simultanémnetament au Grand-conseil et au Conseil municipal de Veyrier, une démarche participative pour l'organisation conjointe d'un concours d'urbanisme.

Écrit par : Ferien in Portugal | dimanche, septembre 18, 2011

Cette démarche inédite à Genève qui aurait permis l'établissemnt concerté d'un cahier des charges pour les différents bureaux chargées de régler les légitimes soucis de circulation, de nuissances sonores, de synergies possibles avec l'EMS voisin, etc..

Écrit par : Reiseführer Griechenland | lundi, septembre 19, 2011

Merci pour la vidéo et les détails

Écrit par : chat lazio | lundi, septembre 26, 2011

Enfin, une groupe politique a proposé simultanémnetament au Grand-conseil et au Conseil municipal de Veyrier, une démarche participative pour l'organisation conjointe d'un concours d'urbanisme.

Écrit par : Ferienhaus Algarve Portugal | mercredi, septembre 28, 2011

Enfin, une groupe politique a proposé simultanémnetament au Grand-conseil et au Conseil municipal de Veyrier, une démarche participative pour l'organisation conjointe d'un concours d'urbanisme.

Écrit par : Ferienhaus Algarve Portugal | mercredi, septembre 28, 2011

Cette démarche inédite à Genève qui aurait permis l'établissemnt concerté d'un cahier des charges pour les différents bureaux chargées de régler les légitimes soucis de circulation, de nuissances sonores, de synergies possibles avec l'EMS voisin, etc..

Écrit par : Ferienhaus kaufen Sizilien | vendredi, septembre 30, 2011

Des milliers de logements peuvent surgir de terre avec le projet PAV, centre ville dans une zone bien desservie par les transports publics mais c'est tellement plus simple de pendre un champ vierge en plein campagne à Vessy ou ailleurs et de construire dessous.

Écrit par : the energy egg | vendredi, janvier 20, 2012

Des milliers de logements peuvent surgir de terre avec le projet PAV, centre ville dans une zone bien desservie par les transports publics mais c'est tellement plus simple de pendre un champ vierge en plein campagne à Vessy ou ailleurs et de construire dessous.

Écrit par : the energy egg | vendredi, janvier 20, 2012

D'une part, le canton a acheté ces terrains il y a plus de 40 ans et pas pour y planter des poireaux ou continuer indéfiniment à y cultiver des céréales. Ce déclassemment est prévu dans le plan directeur cantonal depuis 2000.
Par ailleurs, une étude de faisabilité a été entreprise entre 2004 et 2005 et le conseiller administratif Libéral qui a précédé M.Bart a participé à tous les travaux. Ce projet n'est donc pas nouveau et la commune devait s'y préparer

Écrit par : etoro | mercredi, février 29, 2012

D'une part, le canton a acheté ces terrains il y a plus de 40 ans et pas pour y planter des poireaux ou continuer indéfiniment à y cultiver des céréales. Ce déclassemment est prévu dans le plan directeur cantonal depuis 2000.
Par ailleurs, une étude de faisabilité a été entreprise entre 2004 et 2005 et le conseiller administratif Libéral qui a précédé M.Bart a participé à tous les travaux. Ce projet n'est donc pas nouveau et la commune devait s'y préparer

Écrit par : etoro | mercredi, février 29, 2012

Les commentaires sont fermés.