jeudi, novembre 19, 2009

Veyrier, une commune plus égoïste que Lancy ou Thônex?

BArth twitter vessy.jpgVeyrier est-elle une commune plus égoïste que Lancy ou Thônex? La question est d'actualité brûlante.

Ce soir à 20h, à la salle communale de Veyrier, annonce Thomas Barth sur twitter [cliquer sur l'image pour l'agrandir], les Veyrites sont invités par leur mairie à connaître les raisons pour lesquelles les élus de la commune du pied du Salève s'opposent à la construction à terme de 1300 logements à Vessy.

Vessy,à quelques encablures seulement de Carouge, est un plateau agricole dont l'urbanisation est pourtant planifiée depuis des lustres et qui figure en bonne place dans un des axes de développement concerté du projet d'agglo franco-valdo-genevois. Un plateau plutôt enclavé aussi dans les zones villas dont la commune de Veyrier est riche.

 


 

Vessy vue d'avion.png

La future cité de Vessy, qui se fera un jour sans doute, ne sera pas désenclavée par le CEVA. La ligne du RER traverse l'Arve à Carouge, mais ses  concepteurs ont supprimé la gare initialement prévue route du Val d'Arve, à deux pas de chez l'ancien conseiller d'Etat radical Robert Ducret.

Dans les années 60-70, dans la foulée des études sur la Genève des 800'000 habitants, la commission tripartite Canton-ville-CFF avait imaginé de faire passer le CEVA sous Pinchat, où une cité universitaire devait voir le jour. Un peu plus à l'est encore et le CEVA aurait pu desservir Vessy avant dans une grande boucle de passer sous le futur quartier de La Chapelle-les-Sciers. A noter que le tracé

Mais l'absence de connexion routière et ferroviaire efficace n'est pas la raison qui a conduit le Conseil municipal de Veyrier à s'opposer récemment à l'urbanisation du plateau de Vessy. La vraie raison, c'est que Veyrier ne veut pas grandir trop vite. Un peu comme Thônex dont la maire, aujourd'hui conseillère d'Etat, a bataillé ferme pour que, des communaux d'Ambilly, ne surgissent des immeubles ni trop grands ni trop vite. Un peu moins égoïste, Lancy accepte elle de poursuivre son développement et de s'urbaniser selon un plan qui donne à cette ville de 30'000 habitants des allures de banlieue informe: 750 logements naîtront à Lancy sur la colline qui surplombe les ports-francs de Genève.

La question clé est comment Mark Muller pourra-t-il tenir sa promesse de construire 2500 logements par année ces quatre prochaines années si les communes libérales comme Veyrier ne font pas un effort?

Malheureusement, je ne pourrai pas rendre compte de la soirée de Veyrier, car je serai ce soir à 20h à Uni Mail, où la Tribune fera sans doute salle comble pour débattre du CEVA. J'espère que Thomas Barth, à défaut d'un blog, enverra quelques gazouillis sur Twitter pour informer le canton des résultats de cette exercice de démocratie participative.

JFM

ceva vessy brut.jpg
Document tiré de l'excellent site de l'Etat de Genève Geoportail. En trait tiré brun l'on voit le tracé officiel du CEVA qui passe sous le cycle de Pinchat et sous la cité de la Tambourine au sud de Batelle sans s'y arrêter puis rejoint la gare de La Praille. [Cliquer sur la carte pour l'agrandir]

Commentaires

Veyrier n'est pas pour les pauvres et ne veut pas se densifier davantage.

Je m'oppose fermement à tout type de projet de logement.

Écrit par : anticeva | jeudi, novembre 19, 2009

Et pourquoi? Vous nous avez dis que vous n'étiez pas habitant de Veyrier. Vous voulez aussi imposer vos vues chez les autres?

Écrit par : laveritesuranticeva | jeudi, novembre 19, 2009

@anticeva n'est rien d'autre que technics666, lenovo, fuck, yoyoda, un bouffon qui passe sa triste journée en écrivant des commentaires haineux sur le site web de la TDG. Parfois il prétend d'être un fonctionnaire international, parfois un employée d'une société zurichoise, parfois propriétaire d'une villa a Veyrier, parfois résidant sur VD... n'importe quoi.

Écrit par : un suisse | jeudi, novembre 19, 2009

Veyrier ne souhaite pas construire de logements pour ses enfants. Le resultat est connu : 4000 jeunes Genevois vont devoir s'exiler loin des reseaux de transport, utiliser leur voiture... et traverser Veyrier. A defaut d'en avoir les logements, Veyrier en aura les voitures !!!!

Les Liberaux ont fait une campagne cantonale sur le theme de la construction de logement.. mais dans les communes ils s'y opposent. C'est irresponsable. La politique economique defendue notamment par les Liberaux conduit a l'arrivee de 4000 cadres par an a Geneve, mais les Liberaux s'opposent a la construction des logements necessaires.

Les 3 consequences de ces politiques incoherentes :
1) une hausse de l'immobilier qui penalise le pouvoir d'achat des genevois les plus modeste et les plus jeunes qui n'ont plus les moyens de vivre
2) l'exil dans le Genevois francais d'une classe d'age de jeunes Genevois chaque annee qui doit aller s'installer loin des reseaux de transport en commun, utiliser leur voiture et encombrer les routes,

Dans ses calculs sur l'interet financier et budgetaire de la politique economique actuelle, le Conseil d'Etat ne calcule pas le cout des infrastructures necessaires pour accueillir 4000 personnes de plus par an... car le Conseil d'Etat ne realise pas ces infrastructures. Le budget cantonal se porte bien.. .mais cela se fait au prix d'une deterioration rapide de la qualite de vie dans le Genevois.

Face a l'egoisme des communes, il faudra instaurer des objectifs chiffres de logement par commune et des incitations financieres pour celles qui construisent.. .et des penalites pour celles qui ne le font pas.

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | jeudi, novembre 19, 2009

@anticeva:
eh! ca fait longtemps? sortis de cure?
au fait je croyais que l'une des raison pour lesquelles vous vous opposiez au CEVA c'était, outre ces "imbéciles de frouzes" (j'ai pris la liberté de modérer votre propos) c'était qu'il fallait employer ce budget pour construire...
ben alors? "pour une fois" vous semblez contradictoire...

Écrit par : matthieu | jeudi, novembre 19, 2009

t'as bientôt fini gros con "un suisse".

veyrier c'est pas pour vous les minables, à veyrier on construit peu mais cher!!!

les ensembles d'immeubles, y en a très peu.

faut densifier à mort les zones pourries comme vernier lancy etc, mais les belles communes, pas touche mais veyrier l'a bien compris.

allez construire vos merdes pour pauvre dans les quartiers qui correspondent, mais veyrier vous oubliez.

Écrit par : anticeva | jeudi, novembre 19, 2009

T'inquiètes pas anticeva, Veyrier n'a rien à dire. C'est le canton qui a la responsabilité du plan de quartier et les terrains sont au canton. Veyrier n'a qu'une voie consultative.

Les logements se feront bien. Et ensuite déclassement des zones villas au sud de la route, et sans problèmes, parce que les habitants des nouveaux immeubles seront pour et seront aussi nombreux que toute la zone villa: dans 15 ans, le long de la route de Veyrier il n'y aura que des immeubles de 5 étages, ce qui permettra d'y faire passer un bus avec de bonnes fréquences et de loger les gens qui travaillent à Genève. Les quelques villas qui resteront seront soit cernées, soit éloignée de la route de Veyrier.

C'est d'une évidence même pour le développement de Genève. Veyrier est la prochaine zone de densification. Vessy n'est qu'une première étape mais la route de Veyrier sera bientôt une artère urbaine comme l'artère de Chêne ou la route de Malagnou.

Écrit par : kikoo | jeudi, novembre 19, 2009

Genéve, quelle magnifique ville, sa me fait plaisir de lire votre article, merci pour cette information

Écrit par : pari sportif | vendredi, septembre 17, 2010

Veyrier et en effet la prochaine zone densification! trés bon article

Écrit par : jedafcab | vendredi, septembre 17, 2010

Les commentaires sont fermés.