jeudi, novembre 05, 2009

En conférence de presse, le président de l'agglo d'Annemasse avoue ne pas savoir que le coût du CEVA a augmenté de 50% en sept ans

borrel menoud.pngSt-Cergue, 5 novembre (JFM).- "Un milliard et demi? Vous êtes sûr? J'en suis resté pour ma part au budget de 950 millions voté en 2002, plus les 113 millions qui sont l'objet du référendum du 29 novembre." La déclaration émane de Robert Borrel, président de l'agglomération annemasienne et de l'Association des communes françaises frontalières.

L'élu haut-savoyard reste très vague sur le financement français. "Nous avons déjà engrangé 126 millions d'euros et attendons les études de détail pour finaliser le budget." On lui souhaite ne pas avoir fait les mêmes approximations que les Genevois dont le budget a augmenté de 50% en sept ans.

L'ancien maire d'Annemassse ne sait pas non plus que le CEVA ne pourra pas supporter des transports de marchandises. Délicat pour un élu qui vient de se faire l'avocat du transport des eaux d'Evian par le rail devant quelque 150 élus, militants de la société civile et technocrates conviés par le projet d'agglo à discuter de la mobilité dans la région.

[Des éléments qui ne figurent pas dans le communiqué de presse parvenu aux rédactions vendredi après-midi]

 


Ce défaut d'information n'a pas empêché l'assemblée sur proposition de Pierre Milleret de voter comme un seul homme pour le CEVA. Jean-Claude Mermoud a rajouté que le district de Nyon qui s'étend désormais jusqu'à Rolle a voté à l'unanimité pour la liaison ferroviaire Cornavin Cointrin. Très balisé, le séminaire n'a évoqué ni la troisième voie CFF, ni la liaison entre Cointrin et Bellevue. Quant à la traversée de la rade, elle est toujours absente des cartes et n'est programmée que pour après 2030.

Pour le reste la conférence de presse a porté sur des sujets essentiellement vaudois. Robert Cramer qui avait ouvert le séminaire de St Cergue a disparu à la surprise générale au moment du débat. Il n'était pas présent à la conférence de presse. (photo Robert Borrel et Jean-Claude Mermoud)

Le professeur Pini des Université de Genève et Lausanne a, devant les journalistes, confimé les propos d'Alain Rouiller, président de la Conférence lémanique de l'environnement qui a dénoncé en plénière les prévisions démographique qui sous-tendent le projet d'agglo d'ici 2030. "200'000 habitants et 100'000 emplois de plus c'est trop. Genève sera de surcroît incapable de construire assez de logements. Il est temps de réviser les objectifs du projet d'agglo", a déclaré l'ancien député, qui est aussi secrétaire de l'Association Transports et Environnement (ATE).

"Ce ne sont pas des prévisions en effet a expliqué G. Pini de l'Observatoire universitaire de la mobilité , ce sont simplement des potentiels d'accueil prévus par le projet d'agglo, ce qui n 'est pas la même chose. Cependant, il faut bien reconnaître que le taux de croissance de la région depuis plusieurs années dépassent largement les taux de croissance prévus par le projet d'agglo. Soit nous organisons le territoire, soit nous laissons aller. Et laisser aller c'est aussi admettre que les plus pauvres seront expulsés des centres et devront parcourir de longues distances pour se rendre à leur travail.

Interpellés sur l'augmentation de la fréquentation qu'aurait enregistré le RER Coppet-Genève qui bénéficie de la troisième voie CFF depuis bientôt trois ans, MM. Mermoud et Pini ont déclaré ne pas connaître d'étude à ce sujet. M. Mermoud a évoqué une augmentation de la fréquentation du parking de la gare de Coppet. Est-il prévu de l'agrandir et d'en construire d'autres le long de la ligne? Non, notre option est de construire des logements près des gares et des parkings sur les lignes de bus et de trams qui les desservent. Robert Borrel abonde.

Ce modèle est-il suffisamment performant?  Non, répond le professeur Pini. La meilleure solution serait le Park and Rail. Manifestement il y a divergence entre les politiques et les scientifiques.

 

NB: Tous les autres billets relatifs au séminaire du 5 novembre 2009 à Saint-Cergue sont lisibles en cliquant sur leur titre ci-dessous

PS: Tous les documents de la journée sont accessibles ici

Commentaires

oh..oh...!!! JFM...LA PLATEFORME CONNAIT UN BUG ...... :O)

Écrit par : MUR | jeudi, novembre 05, 2009

C'est le moment de stopper le massacre et qu'ils se fassent oublier.

Votez contre le ceva pour sauver la région.

Écrit par : anti ceva | jeudi, novembre 05, 2009

Vous n'en faites pas un peu trop JFM?
On sait que vous tentez par tous les moyens de critiquer le projet d'agglo, de le CEVA, le RER, le mode de développement actuel, vous qui avez la science urbaine infuse et qui savez tout mieux que tout le monde...
Votre bafouille, dont vous faites un vague article pour le site de la tdg, confond bien des dimensions. Quel est l'intérêt de mettre en grand titre le fait que R.Borel n'est pas très précis sur les chiffres?
Les Genevois votent sur un crédit complémentaire de 113 mio et la France se charge de sa partie... c'est vraiment faire du journalisme-spectacle que de mettre ça en grand titre.
L'éclatant prendrait-il le dessus sur la réflexion?
Je ne sais pas trop où vous voulez en venir, mais on pourrait mettre en gros sur la page des blogs qu'un journaliste soit-disant spécialiste de l'agglomération franco-valdo-genevoise ne sait pas que Coppet s'écrit avec un T et non un X...

Cordialement

Écrit par : J. Enrique | jeudi, novembre 05, 2009

@Enrique
Pour ceux qui ont assisté au débat sur la Région dans le cadre de la Constituante (savez-vous ce que c'est?) il était clair comme de l'eau d'Evian que les français n'en veulent pas. Du moins pas orchestrée et pilotée ici localement. Ils sont trop jacobins pour cela et sans Paris il ne sont pas prêts à prendre le pari de l'agglo (terme nul & franchouillard).

Si on veut réellement bâtir cette Région, il faut prendre l'inspiration sur celle de Bâle et créer une Assemblée transfrontalière qui soit à même de s'auto-gérer avec son budget et ses projets.

Il y a un outil prêt à l'emploi qui pourrait être le socle de cette Assemblée, ce sont les Zones franches qui sont, douanièrement parlant, hors du territoire français et dont le statut particulier permettrait un tel développement.

Ces zones ont tout ce qu'il faut pour permettre à la fois une expansion de l'emploi côté français, ce qui aura pour effet de rééquilibrer le bassin d'emplois, et une assise territoriale suffisante pour déployer un habitat à la fois confortable et environnementallement adéquat.

Un régime fiscal ad hoc permettrait en outre à la France et à la Suisse de retirer de juteux profits de cette Régio Genevensis qui pourrait être la plus prospère d'Europe avec la présence de toutes les organisations internationales qui sont à Genève.

Elle ne se fait pas à cause des deux capitales qui ont peur de se faire voler la vedette par cette capitale supra-nationale que sera Genève si ce projet voit le jour.

Tout est là et nulle part ailleurs.

Quant au CEVA son tracé actuel est aussi pertinent qu'un omnibus qui irait à Tombouctou. Si la question à résoudre est la rapidité et le nombre d'utilisateurs optimum, le seule tracé intelligent est celui qui passe sous la rade pour aller, en ligne droite, jusqu'à Cointrin sous la forme d'un métro pneumatique avec 4 arrêts Chene-Bourg/gare des Eaux-Vives/cornavin/Bouchet/coinrin.
A cela ajoutez une traversée du lac à la hauteur du Vengeron qui soit à la fois routière et ferroviaire avec une connexion directe sur la plateforme de Vallard respectivement Annemasse pour le train.
Si vous y mettez encore le transfert des Ports Francs de la Praille à Colovrex avec raccord ferroviaire à la hauteur de Mies non seulement vous ouvrez l'une des plus performantes plate-formes sous douane d'Europe mais vous permettez le déblocage du plus prometteur chantier de construction genevois des 50 prochaines années.
Voilà M. Enrique comment devrait se penser la Regio Genevensis si on voulait vraiment la faire tant à Berne qu'à Paris.

Bien à vous,
Patrick-E. Dimier
Constituant

Écrit par : Echéance 2012 | jeudi, novembre 05, 2009

On savait J.-F. Mabut adversaire acharné du CEVA, on le découvre aujourd’hui obsédé du « X » …

L’autre jour, il titrait sur son blog :

« Politique chez les protextants. Péchés capitaux chez les catholiques »

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2009/10/29/politique-chez-les-protextants-peches-capitaux-chez-les-cath.html


Aujourd’hui, lui le grand spécialiste du développement de l’agglomération et gourou des transports publics régionaux étoffe son offre de « X » avec une orthographe relookée des localités de la région.

C’est ainsi que l’on apprend que Morez s’orthographie désormais « Morex » et Coppet devient « Coppex » … :

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2009/11/05/les-genevois-se-fichent-il-du-projet-d-agglo.html
« Il est parti de Bernex à 7h40 et est arrivé à 9h26 avec le train Nyon St-Cergue Morex mis gratuitement à la disposition des participants. »

http://metropolegeneve.blog.tdg.ch/archive/2009/11/05/le-president-de-l-agglo-d-annemasse-ne-connait-pas-le-cout-d.html
« Interpellés sur l'augmentation de la fréquentation qu'aurait enregistré le RER Coppex-Genève qui bénéficie de la troisième voie CFF depuis bientôt trois ans, … »

Merci de nous l’apprendre !

Bientôt découvrirons-nous peut-être « Anne-Max » pour Annemasse et J.-F. Mabut risque bien de se retrouver inculpé pour outrage à localité sensible à la suite d’une plainte déposée par M. le Maire d’Annemasse que l’on sait particulièrement susceptible …

Alors prudence M. Mabux !

Cordialement quand même !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | jeudi, novembre 05, 2009

Merci de votre alerte M. d'Hôpitaux. Coppet a retrouvé son t.

Écrit par : JF Mabut | jeudi, novembre 05, 2009

LOL....et Mabux en perd son latin...!¨
Mais là, c'est pas la faute à Beer...(il tétait encore au biberon!!) AHHAHAHAH

Écrit par : M.U.R | jeudi, novembre 05, 2009

M.U.R. des pravdistes incurables.

Bonjour à tou(te)s les citoyen(ne)s d'ici et d'ailleurs !

J'ai essayé en vain de faire connaître quelques observations à propos du projet CEVA.
Mes messages n'ont été publiés sur aucun des blogs auxquels je les ai soumis.
Notemment censuré par :

1) M.U.R., des pravdistes incurables.
On n'a aucune peine à imaginer ce que deviendrait l'information et le débat politique dans un régime politique placé sous la coupe de cette secte anté-diluvienne.

2) Monsieur MABUT
On le qualifie ici d'opposant au CEVA.
Il a relaté ses difficultés pour obtenir les VRAIS CHIFFRES à propos du CEVA.

Il semble qu'une obscure RAISON D'ÉTAT prévale dans ce dossier :
Arnaquer la Confédération d'un subside, pour un projet très mal monté.
Investir 540 millions pour du n'importe quoi, dans le seul but de soutirer à la Confédération.
C'est ça le civisme, la défense de l'intérêt général ?
Lorsqu'on voit les moyens financiers mis en oeuvre pour la propagande pro-CEVA,
même un M.U.R. devrait dresser l'oreille !

L'un d'eux a même été publié puis censuré, d'autres messages ont été bloqués par un très curieux message :
"La discussion est fermée : vous ne pouvez pas poster de nouveaux commentaires."

Voir l'article de Marc Moulin du 05.11.2009 | 17:04 :
http://www.tdg.ch/geneve/actu/ceva-opposants-denoncent-budget-electoraliste-2009-11-05

On ne peut pas dire que la Tribune de Genève se bat pour permettre à ses é-lectrices/é-lecteurs de se prononcer en connaissance de cause et d'effets !

Alors place à la cuistrerie de X et des Z...

Écrit par : genevoisrien | vendredi, novembre 06, 2009

@Genevois rien alias... (je-ne-vois-rien)

Cher ami... tu as pu t'exprimer sur mon blog...je t'ai lassé la parole et t'es accordé l'écoute ...je t'ai même apporté des réponses concrêtes, et surtout ... JE NE T'AI PAS CENSURE, NI EFFACE !¨


alors Calimero, ne fais pas la victime !¨¨
JFM nous avait déjà par le passé traité de "troskistes-maoïstes"...!!?? et voilà que toi tu remets une couche sur le sujet en nous associant à la Pravda...journal complètement noyauté par le PC...un peu comme la TDG avec le MCG-UDC...
Ensuite, tu prend la défense de M. Mabut qui est justement le noyau dur des irréductibles qui veulent imposer leur point de vue minoritaire à toute la population...et cela, tu vois, c'est de la dictature...alors M. Mabut, peut demander tous les chiffres qu'il veut...
Mais qu'il commence déjà par traiter l'information dignement et non de manière orientée...pour servir sa cause !!
On parle de Pravda...mais la TDG est pas mal non plus dans le genre... avez-vous remarquez le forcing fait pas la rédaction pour tout de suite placer un article en pleine page sur les opposants à la rallonge budgétaire( cf Tdg de hier)... Ce journal ne remplit pas son rôle d'information...il ne traite que des sujets qui peuvent aller dans son sens... Ainsi, on a droit à des pleines pages sur les stupidités débitées par les opposants...mais pas la moindre page, articles développés sur les bienfaits...sur les potentiels...on ne nous parles pas de voie-verte, de mobilité dopuce, de nouvelle comédie, de gares supra-modernes au coeur des quartiers pour le plus grands bonheur des commerçants, des habitants...
On ne nous parle pas des problèmes de trafic et des solutions apportées par le CEVA...
Bref, toutes informations utiles et prépondérantes dans le processus de décisison démocratique sont systématiquement occultées...ainsi, M, Mabut nous fait son matraquage de cerveau...avec pas moins de 5 notes publiés le même jour sur diverses blogs..et toutes ces notes sont des brulots contre le CEVA...Mais point de critiques utiles et constructives...point de ces critiques qui font avancer le débat...Non, M. Mabut ressasse une logomachie complètement absurde faite de démagogie et de régionalisme mal définit ( racisme, xénophobie, complexe de supériorité...?)....en fait Mabut est bien trop imbu de lui même...il se prend pour le roi UBU..."Mabut l'imbu" !!
:o)

Écrit par : M.U.R | vendredi, novembre 06, 2009

En revenant de St Cergue !!!

Partisan du projet d’agglo OUI, en fait du quel ! Genève ! Franco Valdo Genevois, ou la Métropole transfrontalière genevoise !
Chacun des participants tirant la couverture à ses intérêts
Bien que nous ayons été réunis pour le projet d’agglo PA2, les élus animateurs de la tribune, n’ont pu s’empêcher de revenir sur le PA1 et sur le CEVA
Si le Ceva se réalise tel qu’on le définit dans son tracé d’aujourd’hui, ce sera une catastrophe pour Genève, un investissement exorbitant, qui n’apportera pas les solutions recherchées. Bien au contraire il produira un effet inverse avec une paralysie des véhicules depuis sa périphérie.
Genève vit dans une bulle, sans grand intérêt pour ce qui l’entoure, on veut son CEVA, (Débat comment débloquer Genève TdG) Les problèmes des pendulaires venant travailler dans la cité Calvin ne les intéressent pas et le nombre de véhicules aussi.
C’est là que nous rejoignons des prévisions explique G. Pini de l'Observatoire universitaire de la mobilité, qu’il faut faire la différence entre un projet de transport et l’offre aux transports. L’association civile représentant les usagers les transports, confirme que l’on ne respecte pas le cahier des charges des usagers depuis la Hte Savoie, nous souhaitons des trajets directs, sans rebroussement, sans rupture de charges, le plus près de son lieu de travail et des déplacements compétitifs aux temps déplacements voiture.
« Nos élus jouent encore au petit train »
Avec le chiffre catastrophique de 2% des pendulaires venant de la Hte Savoie un pourcentage qui ne va pas exploser avec l’arrivée du CEVA RER en « Cul de sac à Annemasse » voir 3%. (3000 V/J) Ce dernier ne facilite en rien le transfert des personnes sur l’Agglo FVG, puisque l’on ne veut pas regarder l’intérêt général.
Avec un projet CEVA+ nous rentrons dans le développement durable et du chiffre des trois fois 20% (Effet de serre, consommation, énergie renouvelable). On pourrait assurer 10% des pendulaires en TC. (12000 V/J) et aménager un tissage ferroviaire de l’agglo de Genève. Blog: http://agfut-dtc.74.over-blog.com/ . Dans plusieurs décennies rallier également Genève Annecy en 50 minutes en RER ou TER, c’est possible et durable.

Écrit par : lesusagers | vendredi, novembre 06, 2009

bONJOUR, IL EXISTE LE PROJET "SHUNT CEVA" qui devrait assurer la liaison entre le lignes Annemasse et Thonon...Cette raalonge de 800m raccordera les deux lignes entre elles, ainsi les pendulaires ne seront pas dans un cul de sac à Annemasse...
http://www.railsavoie.org/agfut/060113/ceva-presentation.pdf

cette une idée très interresante et qui mériterait dêtre développée...

Écrit par : M.U.R | vendredi, novembre 06, 2009

Oups !!!....réctification :.

pas "Thonon", mais vers Ambilly- Annecy !! désolé pour l'erreur !!:o)

Écrit par : M.U.R | vendredi, novembre 06, 2009

Les commentaires sont fermés.