lundi, juin 22, 2009

Le parking sauvage, pomme de discorde valdo-franco-genevoise?

paca meyrin st genis.jpgChacun pour soi et au diable les bagnoles! C'est un peu le principe non écrit qui s'applique aujourd'hui pour le parcage des pendulaires. Au-delà des discours consensuel sur les P+R qui doivent émailler demain l'agglomération franco-valdo-genevoise, la réalité quotidienne est plus rock and roll pour les travailleurs. Ainsi quand la Ville de Genève a changé sa politique de parking pour empêcher les pendulaires d'occuper son territoire municipal toute la journée (hordateur, macaron, zone bleu et contrôle accru), elle ne s'est guère préoccupée des conséquences de sa politique sur les communes de la couronne.

Aujourd'hui Vernier, Meyrin, Thônex, Onex, Lancy, etc. étudient ou mettent sur pied à leur tour des politiques identiques pour repousser plus loin les voitures indésirables. Qui se parquent néanmoins où elles peuvent, sur les rares places blanches restantes, parfois en parking sauvage, parfois dans des parkings en ville, chèrement payés à des propriétaires qui ont compris leur intérêt et parquent leur propre voiture munie d'une vignette sur le macadam... Le marché de la sous-location bat son plein.

sansonnens_roland.jpgA Meyrin, le maire Roland Sansonnens n'a pas l'intention de payer un parking d'échange pour accueillir les frontaliers. Les parkings provisoires mis en place en marge du chantier de tram - qui sont d'ailleurs peu utilisé note-t-il - seront supprimés une fois le tram sur rail, c'est-à-dire le 12 décembre 2009, pour l'arrêt cité de Meyrin, et une année plus tard pour l'arrêt CERN. Ces parkings seront donc supprimés début 2011.

Y aura-t-il un parking d'échange au CERN, tête de ligne provisoire du tram?


- Oui il y aura 50 places, les négociation sont en cours avec le CERN pour en augmenter le nombre. Nous allons bien construire un parking de 800 places dit P1 (contre 540 actuellement) au coeur de la Cité, mais il n'est pas destiné à du P+R. Je viens de faire voter un crédit pour une étude du parking à Meyrin. Elle ne prévoit pas d'accueillir les pendulaires.

Quand est-ce que le tram ira jusqu'à Saint-Genis?

- Cela dépend du financement. Il faudra bien que les Français prennent leur responsabilité et financent cet équipement. [ndlr: prévu en phase A-2014, il a été recalé en phase B-2018 par Berne en décembre 2008]

Votre collègue de Saint-Genis estime que c'est aux Suisses de financer principalement le tram et le P+R sur sa commune?

- Je n'ai pas entendu une telle proposition

Donc en attendant cette prolongation, le parking sauvage risque de perdurer autour des arrêts du tram?

- C'est un problème. C'est bien la raison pour laquelle est lancée.

Vous avez participé le 8 juin dernier à la première table ronde du PACA de Meyrin Saint-Genis, cette question a-t-elle été abordée avec votre homologue de Saint-Genis?

- C'est une des nombreuses questions qui a été évoquée. Nous n'en sommes qu'à l'étude des potentiels de développement de cette région dans le cadre du projet d'agglomération. Les relations sont excellentes également avec nos collègues de Ferney-Voltaire.

L'urbanisation sera-t-elle continue le long de la route de Meyrin jusqu'à Saint-Genis?

- Les terrains situés au nord-est de la route de Meyrin sont propriétés de la Confédération qui en gèle l'usage pour les besoins du CERN.

Un tram est-il le moyen le plus adapté pour transporter les Gessiens travaillant à Genève?

- Le tram a clairement des limites. Les arrêts fréquents rendent son usage peu intéressant lorsque la voyage dépasse 10 à 15 km.

Etes-vous favorables à l'installation d'un troisième rail qui permettrait de faire circuler un train tram?

- En principe, les espaces pour une telle infrastructure sont réservés sur le tracé du TCMC, mais il n'est pas facile de faire cohabiter ces deux modes de transport sans prévoir des zones de dépassement des convois pour permettre au "direct" de circuler plus vite, or ces places d'évitement ne sont pas prévues en l'état.

Pensez-vous dès lors qu'un RER reliant Vernier à la ligne du Pays de Gex s'impose?

- Sans doute à long terme, en passant à l'ouest du CERN.

Quelle a été la participation de la société civile de Meyrin lors de cette table ronde?

- Nous avons invité le Cartel des sociétés communale qui représentent une cinquantaine d'associations, l'Association des entreprises de la zones industrielles de Meyrin, Satginy et Vernier, qui en regroupe une centaine, et la Commission de l'Agenda 21. Je crois que cinq ou six personnes étaient présentes et six ou sept memembres du conseil municipal. Nous avons également consacré deux page dans le journal communal Meyrin Ensemble au projet d'agglo. Mais je dois reconnaître qu'il n'est pas évident de motiver les gens à ce sujet. Le débat est bien plus chaud sur le chantier du tram.

Quels sont vos attentes à l'égard du projet d'agglo?

- Meyrin arrive au terme de son développement. Avec l'urbanisation des Vergers, nous accueillerons encore 1000 logements et le canton a prévu de densifier la zone industrielle. Le projet d'agglo a permis d'obtenir un financement de la Confédération du tram.

En ira-t-il de même pour le tronçon vers Saint-Genis?

- En principe oui.

Mais la concurrence sera plus rude pour décrocher les crédits. Genève est en concurrence quelque 35 autres agglomérations de Suisses. Le total des demandes de crédit est trois ou quatre fois plus grand que le budget alloué.

Commentaires

Moins de terre, plus d'automobiles - plus le probleme de parking devient tendu.

Écrit par : Alastair - long distance calls | lundi, octobre 19, 2009

Toutes les places autour de l'arret de la Graviere a Meyrin sont desormais en occupation permanente, et beaucoup par des voitures immatriculees 01, dont les conducteurs n'ont pas d'autre choix.. et les Meyrinois se plaignent, mais preferent-ils les 01 de continuer a passer en voiture? Il y a plein des terrains non utilises autour de cet arret, ne peut-on pas creer un parking P&R temporaire pendant la completion du TCMC? Celui cree pres de l'Hopital de La Tour ne sert a strictement rien (et est toujours vide), car il se situe nul part.

Écrit par : un suisse | lundi, décembre 21, 2009

Les commentaires sont fermés.