mardi, juin 16, 2009

Quelle Genève en 2030? Débat ce soir

2030, c'est l'horizon du projet d'agglomération franco-valdo genevois. Où vivront, où travailleront les quelque 200'000 habitants et 100'000 travailleurs que le Grand Genève hébergera dans les deux prochaines  décennies? Vingt ans, c'est le laps de temps qui nous sépare de la chute du Mur de Berlin, de la fin de la guerre froide. Une petite génération. 2030, c'est donc demain.

Traversera-t-on le lac en voiture et en train en 2030? Combien de logements auront-ils été construits à cette date à Praille-Vernets-Acacias? Des trams relieront-il Annemasse, Saint-Julien, Saint-Genis et Ferney-Voltaire au centre de Genève comme le propose le projet d'agglo? La zone d’activités reliée au rail de Colovrex sera-t-elle sortie de terre, comme l'architecte Charles Pictet en promeut l'idée? Combien d'habitants de la région franco-valdo-genevoise emprunteront-ils la liaison Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse? Aura-t-on aussi ou plutôt connecté par le rail le stade de Genève à la gare de Saint-Julien, comme le propose les opposants au CEVA?

Voilà quelques-uns des enjeux que la région doit trancher. Que pensent les Genevois et les habitants de la région de ce développement? Comment sont-ils associés aux travaux de l'agglo?

L'Institut national genevois clôt, mardi 16 juin, à 20h., son cycle de conférences sur la métropole genevois en 2030 par un débat public.

Animé par Laurence Bezaguet de la Tribune, il réunira Nicole Surchat-Vial, cheffe du projet d'agglo, Wolfgang Peter, président de l'Association pour une meilleure mobilité franco-genevoise et l'architecte Charles Pictet. A 20h. à l'ING, 1 Promenade du Pin. Entrée libre.
On trouvera sur ce blog Métropole Genève les comptes-rendus des conférences et des extraits vidéos.

 

JFM

Les commentaires sont fermés.