mercredi, juin 17, 2009

Le projet d'agglo lance les études Genève-Rolle, Gex-Nyon et Annemasse Evian

paca les 9 paca b.jpgLe projet d'agglo ne ralentit pas. Le comité de pilotage, dont on trouvera la composition ici, a lancé hier matin les études des trois lignes directrices (cliquer sur l'image pour l'agrandir):

  • Genève Rolle Enjeu la troisième voies ferroviaire - on ne parle évidemment pas d'une deuxième ligne en grande vitesse. La troisième voie autoroutière n'est pas citée. Le rabattement des transports publics sur les gares. Il n'est pas question de P+R dans le communiqué de presse)
  • Gex-Nyon où l'on retrouve l'arlésienne du raccordement ferroviaire Gex Divonne Coppex.
  • Annemasse Evian (Chablais). L'amélioration de la ligne Evian Annemasse participe du succès du CEVA, lequel sera concurrencé par un axe de bus Thjonon Douvaine Genève. Pour les Français l'enjeu politique sera surtout de maîtriser "le développement des communes du Chablais", histoire d'e réduire le mitage du territoire.

Pour les deux premières lignes directrices, il ne s'agit pas comme dans le cas des périmètre d'aménagement coordonné d'agglomération (PACA) d'étudier le potentiel de ces régions et de mettre en concurrence trois bureaux d'urbanistes avec grands messes participatives. Un seul bureau sera mandaté dans chaque cas et aura principalement pour tâche de dresser un état des lieux et des études déjà réalisées. Fin des études prévue au printemps 2010. Pour le Chablais, la concertation prendra la forme classique des tables rondes avec participation de la société civile. Une réunion d'information est prévu en septembre.

Il n'est toujours pas question de la traversée du lac, même si les lignes directrices du Chablais évoque la "mise en place de mesures conservatoires pour permettre le développement d'une future traversée lacustre et ses connexions". La traversée du lac sera la colonne vertébrale du projet d'agglo no 2 qui s'étendra sur la période 2012-2016.

Les budgets affectés à ces lignes directrices sont environ cinq à dix fois moins importants que ceux alloués aux PACA. Le service de communication du projet d'agglo fait état des chiffres suivants: 60'000 francs pour l'Axe de développement Genève-Rolle, 70'000 francs pour les  Lignes directrices Gex-Nyon et autant pour les  Lignes directrices du Chablais. Le financement est assuré par  le Projet d’agglomération, à hauteur de 57% par le partenariat genevois, 33% par le partenariat français et 10% par le parternariat vaudois*.

colvrex mies.png

Pour Nyon, un grand raout d'élus aura lieu le 5 novembre sur le thème "Quelle mobilité pour l'agglomération franco-valdo-genevoise?". Le projet de Charles Pictet sera peut-être enfin évoqué officiellement. Les élections au Grand Conseil genevois auront eu lieu et le ministre du Territoire y fera sa dernière apparition.

A moins que, comme le bruit court en ville, un scénario à la Poutine ne voit le jour; Robert Cramer directeur général du Projet d'agglo dès le 1er janvier 2010 et Michèle Künzler ou David  au département du Territoire.

 

* Le partenariat français est composé de
-      ARC (Association régionale de Coopération du Genevois)
-      Région Rhône-Alpes
-      Conseils généraux de l’Ain et de Haute-Savoie
-      Préfectures de la Région Rhône-Alpes, de l’Ain et de Haute-Savoie

Le partenariat vaudois est composé de:
-      Canton de Vaud
-      Région de Nyon
-      Ville de Nyon

Le partenariat genevois comprend
-      Canton de Genève
-      Ville de Genève
-      ACG (Association des communes genevoises)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.