mercredi, juin 10, 2009

Genève 2030: le domino magique de Charles Pictet

Pictet 9 juin 09 ing.pngpictet praille colovrex.pngSupprimer la gare de la Praille pour construire la ville en ville (donner de l'espace à l'urbanisation de Praille Acacias Vernets) et connecter au rail une nouvelle zone d'activités à Colovrex, au nord de l'aéroport, tel est le projet que Charles Pictet présente depuis 18 mois et qui recueille à gauche comme à droite un accueil souvent enthousiaste. La Tribune en parlé en janvier.

Hier soir encore, à l'Institut national genevois, devant un public certes moins nombreux que celui venu écouter une semaine plus tôt l'avocat Wolfgang Peter champion d'un autre CEVA, le jeune architecte, président de la section genevoise de la FIA, a exposé le projet qu'il concocte depuis bientôt quatre ans et qui pourrait bien être le domino stratégique du développement de la région franco-valdo-genevoise.

Pas moins de six dominos tombent dès lors que l'on bascule et réalise l'idée de l'architecte. Avec des milliards de francs d'investissements à la clé. "De quoi rembourser la dette du canton", annonce calmement le neveu du banquier homonyme.

Le maire de Bellevue ne l'entend pas de cette oreille. Invité par Pierre Kunz, président de l'ING, Daniel Fabbi a clairement manifesté sa mauvaise humeur. Charles Pictet a dégagé en touche ce propos qui fleurait bon l'égoïsme communal ambiant, arguant qu'il avait lancé l'idée et qu'il n'était pas l'homme des combats politiques.

Le débat politique est pour l'heure stérilisé. Le patron de l'Economie publique, Pierre-François Unger, a bien tenté, début janvier, d'obtenir un feu vert du Conseil d'Etat. En vain. C'est que le domino magique de l'architecte peut faire sauter le projet d'agglomération du ministre Cramer et remettre la traversée du lac au centre de l'avenir de Genève.

Jugez-en en attendant mardi prochain 16 mai le débat qu'organise l'ING en clôture de son cycle de conférences consacré à Quelle métropole franco-valdo-genevoise en 2030! (article et vidéos ci-dessous. vos commentaires sont les bienvenus)


  1. colovrex rade.pngEn vidant le quartier Praille Acacias Vernets des rails sous-esploités - "la gare de triage de Denges est suffisante" -, Charles Pictet donne une formidable impulsion à la création de plusieurs éco-quartiers aux portes de Genève, à la Praille, entre Plainpalais, Carouge et Lancy. Un sacré pavé dans le PAV et la promesse non plus de 6000, ni même de 14'000 mais de 20'000 logements à l'horizon 2020-2030.
  2. Une gare à Colovrex, c'est la promesse de faire enfin sauter le cul de sac de la gare de Cointrin-GVA. C'était prévu par les CFF, l'Aéroport et l'Etat de Genève qui a réservé les terrains et les installations pour passer sous Palexpo.
  3. Charles Pictet lance aussi l'idée d'une nouvelle gare grandes lignes du côté de Ferney-Voltaire. La gare de Cointrin est trop petite et le raccordement Cointrin Cornavin embouteillé ce qui n'est pas sans donner des cheveux gris aux partisans du CEVA.
  4. colvrex mies.pngLe raccordement au réseau suisse depuis Cointrin se ferait à Mies et non à Bellevue, propose Charles Pictet. De quoi lancer le débat sur la pertinence d'une troisième voie ferroviaire au bord du lac. Ce pourrait être le premier maillon d'une deuxième ligne ferroviaire à grande vitesse en direction du plateau suisse et permettrait de raccourcir sensiblement le temps d'accès à Cointrin pour les voyageurs de Suisse comme pour les voyageurs de France. Cointrin-Payerne en 40 minutes, de quoi donner un avenir à GVA!
  5. Une nouvelle gare à Colovrex promet aussi de supprimer les rails de l'ancienne gare aux marchandises de Cornavin et de valoriser les terrains des CFF au coeur de la ville notamment pour les organisations internationales.
  6. Un coup d'oeil sur la carte montre immédiatement que la zone d'activités de Colovrex tutoie l'étoile d'Annemasse-agglo et qu'une liaison à travers le lac s'impose à l'évidence. Charles Pictet (qui réclame pas moins de trois traversées...) propose d'ailleurs de rebaptiser le CEVA, AEVACCF pour Annemasse-Eaux-Vives, Acacias, Cornavin, Colovrex Ferney-Voltaire.

La première vidéo expose la genèse du projet et notamment les besoins du PAV en espace. La seconde décrit le projet de connexion de la zone d'activités de Colovrex au rail à partir de la gare GVA Cointrin.

La présentation de Charles Pictet ne laisse pas indifférent. La balle est plus que jamais dans le camp des politiques. S'en saisiront-ils? Le projet sera-t-il le fer de lance de la campagne de cet automne? Charles Pictet paraît à la fois le souhaiter et le craindre. Jusqu'à présent il a réunssi l'exploit de réunir des soutiens dans tous les milieux. Qu'un parti s'empare de l'affaire et les guerres politiques pourraient couler l'idée.

colovrex rade.png

colvrex mies.png

Commentaires

Je soutiens aussi ce projet, car il est ridicule d'avoir une gare de marchandises à un endroit qui va devenir un nouveau centre-ville. Nous avons besoin de libérer de l'espace en vile pour de nouveaux logements et commerces. Toutefois, cela ne doit pas servir à retarder le PAV, ni le CEVA. Ces deux projets peuvent être considérés comme des étapes dans la nécessaire mutation de notre agglomération. Ce ne sont bien entendu pas des finalités, mais ils doivent être réalisés sans délai. Si nous ne sommes pas capables de réaliser des projets d'importance moindre, comment pourrions-nous être capables de réaliser des projets plus globaux ?

Écrit par : Kad | mercredi, juin 10, 2009

Ce projet est génial. Ceux qui ont amené le train jusqu'à Genève, ceux qui ont bâti l'aéroport de Cointrin, ceux qui ont fabriqué le Pont du Mont Blanc seraient fiers d'un projet comme ça.

Enfin une vision à plus de six mois. Une vrai vision et une vraie alternative au tout voiture pour les futurs pendulaires. Le quartier de la Praille doit enfin devenir une ville. Disons au revoir à la zone industrielle !

Écrit par : yab | mercredi, juin 10, 2009

C'est un projet complêtement stupide.
Prenons une jolie commune, pleine de villas, de familles et mettons lui une belle zone industrielle juste à coté.
Mettons là plutôt à coté de ceux qui approuvent ce beau projet, on verra si leur enthousiasme reste intact. C'est toujours mieux quand c'est chez les autres...
De toute façon ce projet ne survivra pas au référendum…
Oui à des projets ambitieux mais pas n'importe quoi…

Écrit par : xp | jeudi, juin 11, 2009

Enfin, un projet intéressant et ambitieux qui s'inscrit dans une vision à long terme pour Genève.
Cette nouvelle zone industrielle sera idéalement située, proche des axes de communications essentielles; l'autoroute de contournement, l'aéroport, le rail et je l'espère la traversée de la Rade.
Le PAV, si on peut appeler ça un projet, est le seul au monde qui propose un nouveau quartier situé à proximité d'un terminal ferroviaire industriel s'étalant sur 3 km de long. Créons un ensemble urbanistique cohérent, vivable, et ambitieux pour développer Genève.

Écrit par : vg | lundi, novembre 02, 2009

Les commentaires sont fermés.