mardi, mai 19, 2009

Le RER s'arrêtera-t-il un jour à Bernex?

RER Barthassat sans rade.png2030, c'est dans 20 ans! C'est aussi loin que 1990! Si le projet d'agglomération franco-valdo-genevois voit le jour, Bernex sera une ville de quelque vingt mille habitants. Elle sera peut-être raccordée au RER genevois. Cette perspective semble réjouir la Mairie de cette commune rurale. Il soutient à fond le projet lancé il y a bientôt quatre ans par Robert Cramer. un enthousiasme qui fait figure d'exception au sein des maires genevois.

debat ing juin 09.jpgLe ministre genevois du Territoire qui terminera sa carrière à la Tour Baudet en décembre prochain, passera-t-il à la postérité comme le plus grand aménagiste que Genève a compté depuis Casaï, Braillard et consorts? L'avenir le dira. Et les Bernésiens le seront peut-être jeudi 28 mai prochain. Ils sont invités à la salle communale Luchepelet à 18h30 PACA de Bernex.

L'une de ces trois études d'urbanisme, qui s'étend comme un pétale entre le pont de Saint-Georges et le carrefour de Laconnex terminus du tram de Bernex en construction, sur la route de Chancy, propose la création d'un RER entre La Praille, Saint-Julien, Bernex, Satigny et Saint-Genis. Pour Marcellin Barthassat, associé du bureau Ar-ter, en effet, le tram ne suffira pas à développer une offre suffisante pour les habitants de la nouvelle ville qui risque de continuer à utiliser leur voiture.

NB: il suffit de cliquer sur les images pour les agrandir et sur les textes soulignés pour accéder à plus d'info!

 


Les transports sont la colonne vertébrale de la Genève 2030. Ils sont aussi le levier financier de tout le projet d'agglomération franco-valdo-genevois. Au départ en effet est le CEVA et la loi d'infrastructure fédérale pour le trafic d'agglomération qui a fait miroiter 6 milliards de francs aux quelque 30 agglomérations suisses qui ont déposé un projet avant le 31 décembre 2007. Genève a signé la Charte d'engagement le 5 décembre 2007.

Le PACA de Bernex est le plus avancé des neuf PACA de la marguerite genevoise. Marguerite dont l'épanouissement s'est fait sans débat politique, ignore la traversée du lac, ignore aussi la ligne du RER Genève Satigny Bellegarde, ignore tout autant la ville de Versoix et consacre une liaision Cornavin Annemasse, vieille d'un siècle, qui ne dessert pas l'aéroport de Genève (normal Cointrin d'existait pas en 1912!)!

paca les 9 paca b.jpg

La lecture des nombreux documents mise en ligne sur le site du projet d'agglo est nénamoins très intéressante.

Le point de départ du projet d'agglo, c'est le plan directeur actuel qui prévoit déjà quelques développement le long des lignes de trams et son point d'ancrage, c'est le CEVA et l'ajournement de la traversée du lac en 2040. Le projet d'agglo prolonge ces lignes au-delà de la frontière. C'est ainsi que le ministre vert a obtenu l'appui de l'ancien maire d'Annemasse, actuel président de l'ARC, du maire de Saint-Julien et des maires de Saint-Genis et de Ferney qui tous seront raccordés au centre ville par des trams et espèrent quelques financements suisses.

Les autres maires français et les syndics vaudois de la couronne genevoise sont beaucoup plus circonspects. Ils ne voient guère d'intérêt au grand Genève, sinon la volonté hégémonique des centraux de réduire le mitage du territoire par les villas et autres zones d'activités. A leur dépens.

agglo fvg.jpg

Ferney, Saint-Genis, Bernex, Saint-Julien et Annemasse seront donc les villes nouvelles de Genève en 2030. On s'interroge pourquoi Versoix, Vernier, Satigny et Veyrier ne sont pas du lot, alors qu'elles sont toutes déjà reliée au chemin de fer. Collonges-Bellerive pourrait aussi être uen ville nouvelle si l'on envisage non pas de réaliser le CEVA du XIXe siècle, mais une traversée du lac routière et ferroviaire.

Ne comptez pas sur les députés pour obtenir la réponse, le magistrat vert, adepte d'une démocratie participative disciplinée, a soigneusement tenu le Grand Conseil à l'écart de ses choix stratégique. Seules quelques associations désignées selon des modalités non démocratiques ont été conviées lors des deux tables rondes de novembre 2008 et février 2009. Quelques-unes seulement ont participé, laissant aux technocrates de l'aménagement toute liberté de penser la Genève de 2030 en vase clos.

Si le projet Barthassat était validé, Bernex serait donc aussi relié au RER. Un projet coûteux sans doute, mais certainement visionnaire et honnête. On ne peut pas en dire autant des planificateurs qui ne parient que par des trams passant par le centre de Genève pour satisfaire les besoins de déplacement des Genevois.

Pour le reste, les trois études du PACA de Bernex, qu'il conviendrait de rebaptiser Bâtie Onex Bernex - à quand cette grande commune? - offrent matière à réflexion. Tous les habitants de la régions de lancy à Aire-la-Ville et à Laconnex sont conviés à en parler le 28 mai prochain.

Quel est l'état d'information des députés? Accepteront-ils d'être mis devant le fait accompli, contraint de voter un plan directeur à l'élaboration duquel ils n'auront pas été convié?

JFM

agglo paca habitants emplois.png

 

périmètre d'étude.jpg

 

paca bernex contexte.jpg

 

Les commentaires sont fermés.