jeudi, mai 07, 2009

Genève rêve du CEVA, des Suisses creusent le Gothard

manif du 6 mai 09.pngTandis qu'une poignée d'irréductibles conservateurs parient sur le CEVA comme projet ferroviaire pour la Genève du XXIe siècle et ont manifesté leur soutien hier au tortillard Annemasse Cornavin à 1,5 milliard de francs, l'Association PPP Suisse lance un ballon d'essai pour creuser un deuxième tube routier à deux voies sous le Gothard pour 900 millions de francs (Le Temps du 6 mai).

Les investisseurs pensent, écrit Bernard Wuthrich, rentrer dans leurs fonds en instaurant un péage de 20 à 50 francs, correspondant aux 30 francs du St-Bernard et aux 45 francs du Mt-Blanc (16'500 véhicules circulent actuellement en moyenne par jour dans le monotube du Gothard). Et le péage pourrait ne pas exiger une modification de la Constitution mais faire l'objet d'une exception au principe de la gratuité des routes, accordée par l'Assemblée fédérale.

A propos, l'idée de ce deuxième tunnel a surgi pour résoudre le casse-tête de l'assainissement de l'actuel tunnel, travaux qui exigeraient de le fermer durant un an...

Quel rapport entre le CEVA et le Gothard?


Aucun sinon la démonstration qu'ailleurs en Suisse, non seulement on a des ambitions, mais on investit dans le rail et dans laroute. On creuse deux tunnels ferroviaires de base, dont un, le Lortschberg, est en service et dans lequel les trains peuvent circuler à 250 km/h.

L'ambition des Genevois se résument à réaliser une liaison de 16 kilomètres autour de la ville, entre Cornavin et Annemasse, dont le tracé, conçu à la fin cu XIXe siècle, ne dessert même pas correctement l'aéroport de Genève. Alors qu'une traversée du lac entre le Vengeron et Vésenaz combinant la route et le rail offre des solutions pertinentes à plusieurs problèmes:

  • une desserte prioritaire de GVA (Genève Voltaire Aéroport) et de Cornavin.
  • une circulation des trains sans le double rebroussement qu'impose le CEVA pour atteindre Cointrin depuis la vallée de l'Arve et Annecy
  • la relance de l'axe ferroviaire du sillon alpin entre Bâle et Grenoble, un projet véritablement européen
  • un réseau RER dynamisé, permettant de relier Annemasse à Ferney-Voltaire et à la ligne du pays de Gex (via la zone industrielle de la Pallanterie et la future gare deColovrex). Seul Champel perdrait sa gare.

Mais nos politiciens (pas tous heureusement) sont convaincus que le CEVA est le meilleur train du monde. Il est peut-être temps d'en changer.

JFM

 

Commentaires

C'est consternant d'être aussi borné et répétitif... Le CEVA n'est pas LA solution mais une solution pour désengorger le centre-ville et crée une dynamique de RER dans la région.
Bien sûr il faudra accompagner se projet par des modifications à la gare d'annemasse, à cointrin et à la roche.
Ensuite, le bouclement de Coitrin pourrait être ancré dans un projet de double traversée de la rade, malheureusement ce projet n'est ni éudié, ni financer donc a peu de chance de se faire avant 20 ans à cause de gens bornés à bloquer tout ce qui se fait à Genève.
Alors laissons faire ce premier bout de RER qui ne cessera d'exploser les couts s'il est remis en question perpetuellement et commencons dès maintenant à étudier la suite plutôt que de se chamailler entre habitants de quartiers aisés. Bonne journée!

Écrit par : JEUNE GENEVOIS | jeudi, mai 07, 2009

BIEN DIT JEUNE GENEVOIS...
En effet, il est indispensable de faire aboutir le CEVA... "IL N Y A PAS DE PLAN B...SEULEMENT UN PLAN C comme CEVA" (dixit Marc MULLER-CE à Genève)
Je crois qu'il faut arrêter le lobbying des bô quartiers en imposant le Droit et le Bien Général contre les intérêts d'un petit goupement "d'irréductibles"...le CEVA est un merveilleux projet, qui premettra de dynamiser la grande région Franco-valdo-genevoise, désengorgera nos rues et nos quartiers du bruit, pollution, problème de parquage...à l'époque où le problème de pollution atmosphérique est un véritable danger sanitaire pour les populations des centres urbains, refuser le CEVA tel qu'il est, en promettant un plan B...c'est mentir à la population de façon éhontée...en effet, CEVA il y aura comme cela, ou CEVA pas.. .!
Il n'y a pas d'ALTERNATIVE... pas d'autre tracé possible ou envisageable... et Marc Muller, présent à la manif va même lancer "UN Appel Solennel" à la Confédération pour obtenir l'aide financière promise pour réaliser les travaux du CEVA...
Alons...soyez innovants, soyons modernes, soyons écolo, soyons intelligents..."DISONS OUI AU CEVA"....!!!!!!

Écrit par : MUR... | jeudi, mai 07, 2009

bONJOUR...M. Mabut...
j'ai une question... lorsque vous dites : " Tandis qu'une poignée d'irréductibles conservateurs parient sur le CEVA comme projet ferroviaire pour la Genève du XXIe siècle et ont manifesté leur soutien hier au tortillard Annemasse Cornavin..."

Conservateurs...???!!! voyons, nous sommes au contraire les progressistes..!!! le progrès c'est la modernité des moyens de transports collectifs, peu couteux et écologiquement "safe"...que proposez vous d'autre que de relayer le projet d'un chemon de fer performant aux calandes grecques...?
"Heureusement", vous dites que seul un petit nombrede politiciens soutiennent le CEVA...Hélas la désinformation des médias est telle que les citoyens, et certains politiciens sont mal informés des véritables enjeux pour aujourd'hui et pour la Genéve de demain..
Mais ce mur du silence devra bien se briser...et la vérité sur les bienfaits du CEVA ne seront plus alors à démontrer.....

Écrit par : MUR... | jeudi, mai 07, 2009

Merci à jeune genevois (Jeûne genevois?) et à MUR de leur commentaires. Trois rappels: 1) le principe de la traversée de la rade a été votée par les Genevois en 1988, 2) associer le rail et route permet peut-être de faire d'une pierre deux coups. Le drame, c'est que depuis 20 ans on n'a jamais étudier sérieusement un plan B au CEVA qui passe par le lac. Les députés ont voté pour sa réalisation après dix ans de projets avortés train-tram, métro lourd et léger etc., 3) dressons ensemble le tableau des avantages et des désavantages des deux solutions. PS: quant à la désinformation des médias évoquée par MUE, je n'ai sûrement pas besoin de vous rappeler que tous les médias sont actuellement pour le CEVA. Merci de précisez votre pensée. Peut-être que cette désinformation porte sur autre chose. Bien à vous. Et au plaisir de vous rencontrer autour d'un café.

Écrit par : JF Mabut | jeudi, mai 07, 2009

Merci cher JFM..pour cette précision de taille :
"je n'ai sûrement pas besoin de vous rappeler que tous les médias sont actuellement pour le CEVA"

ainsi donc, dites la vérité et annoncez clairement aux citoyens qu'il n'y a pas de plan B...et que lorsque vous abordez la question d'un plan B, en vérité vous savdez pertinement qu'il n'y a aucun projet bis dans les tiroirs...
donc, on recommence à zéro, une nouvelle page blanche, et on repart pour 5 ans de palabres et 10 de retard...et d'ailleurs, Rien n'empêche de relier le lac au futur CEVA...il ne s'agit là que du Premier tronçon, (FORT SYMBOLIQUE), qui amorcera une grande collaboration et une meilleure désserte de la grande région.
dans un horizon très proche...pas dans 10-15 ans!!
nous devons nous responsabiliser et faire bloc derrière cette opportunitée unique ...

Écrit par : mur | jeudi, mai 07, 2009

Concrnant le "bon p'tit café"...et bien cela serait avec plaisir cher Jean-François...nous sommes à votre entière disposition...envoyez nous un p'tit mail tout perso...et on viendra...
à bientôt JFM...:0)))

Écrit par : mur | jeudi, mai 07, 2009

Les commentaires sont fermés.