dimanche, mars 15, 2009

Lancy 2023: François Baertschi répond sans détour

Baertschi François Lancy_2.jpgFrançois Baertschi partage deux choses au moins avec Robert Cramer: tous les deux sont membres des Verts et tous les deux sont ministre du territoire, celui-ci du canton, celui-là de la commune de Lancy. Le magistrat lancéen nous a reçu jeudi après-midi dans son bureau de la mairie qui occupe l'ancienne demeure Pictet-de-Rochemont, celui du congrès de Vienne, qui, outre des activités politiques, révolutionna l'agriculture du canton en acclimatant notamment à Lancy les moutons mérinos.

La conversation a porté sur les questions que nous lui avions posées par courriel après avoir appris l'adoption par le Conseil d'Etat mercredi dernier du plan directeur d'aménagement de Lancy.


Pictet-de-Rochemont est un lointain parents de Charles Pictet, l'actuel président de l'Association des architecte genevois, qui propose rien moins que de délocaliser la gare de la Praille à Colovrex, au bout de la piste de l'aéroport. Un projet domino. Car non seulement, il multiplie la valeur d'une zone bruyante, mais il offre à Genève une formidable opportunité: construire à la Praille, en partie sur le territoire de la commune de Lancy au pied de la mairie, des milliers de logement dans ce qui pourrait être l'un des plus grand écoquartier d'Europe.

L'idée de Charles Pictet tourne depuis bientôt 18 mois dans les milieux intéressés de gauche comme de droite du canton. François Baertschi a entendu l'architecte présenter son projet, mais il n'en a fait aucune mention dans le plan directeur de Lancy 2008-2023, que le Conseil d'Etat vient d'adopter. Le projet d'agglomération franco-valdo-genevois n'en dit mon non plus.

lancy.jpgA quoi sert donc le plan directeur de Lancy (PDL), qui, cerise sur le gateau, est muet sur le nombre d'habitants et le nombre d'emplois de Lancy à l'horizon 2023?

"Les prévisions des anciens plans directeurs n'ont jamais été respectées", explique François Baertschi. C'est donc tout à fait délibérément qu'aucun objectif ne figure dans le document en matière de population ou d'emplois. Le magistrat me tend le tableau de bord des constructions de logements à venir à Lancy.

sovalp.jpgça, c'est du concret, ajoute-t-il! 7000 nouveaux habitants devraient demeurer dans cette ville qui n'en est pas une de déjà presque 30'000 habitants. Ils habiteront La Chapelle-Les Sciers, tout au sud de la commune, les Semailles, Surville et Sovalp. Bref, des immeubles, mais pas de ville. Aucun projet ne prévoit de transformer, d'ici 2023, le hameau de Lancy et ses bicoques rurales en une vraie cité. Comme Vernier, Lancy n'est qu'une banlieue, un puzzle d'immeubles sans harmonie, ni logique urbaine.

Quand viendront ces 7000 nouveaux habitants?

Ces prochaines années, répond le magistrat vert. Encore que le quartier Sovalp, entre la mairie de Lancy et le parking de l'Etoile, attendra la fin des travaux du CEVA. En effet, l'espace servira à stocker les gravats des tunnels avec d'être emportés par camion sur l'autoroute.

lancy.jpgQu'en est-il des emplois?

Lancy compte un emploi pour deux habitants. C'est un bon taux que nous souhaitons conserver. Ce qui veut-dire 3500 emplois ces prochaines années. François Baertschi hoche de la tête. La Ville de Genève compte un emploi par habitant c'est trop important et Onex un emploi pour cinq habitants, c'est trop peu.

Que pensez-vous du projet de Charles Pictet de délocaliser la gare de la Praille à Colovrex?

C'est une bonne idée, répond  François Baertschi, en son nom, car il n'en a pas parlé avec ses collègues et ne sait pas s'il connaisse le projet. Mais, manifestement, pour le magistrat lancéen c'est de la musique d'avenir. Les CFF ne sont pas prêts de quitter les lieux. Ils installent actuellement de nouveaux aiguillages très coûteux.

Le plan directeur de Lancy coûte 300'000 francs indique François Baertschi, qui ne compte pas dans ce montant les salaires des fonctionnaires de Lancy, ni le sien ou ceux de ses collègues, ni non plus ceux des multiples services et commissions du canton qui ont mis un an pour donner leur aval au document. On est donc plus prêt d'un demi-million de francs.

Un demi-million de francs, n'est-ce pas un peu cher pour un plan directeur?

François Baertschi n'est pas un adepte de la langue de bois. Il convient que l'exercice est un peu factice, notamment du fait que le plan directeur communal pense peu l'aménagement d'un point de vue global. Néanmoins, il ne s'agit pas d'un simple copier coller du plan directeur cantonal. "Notre PDL est calé sur l'agenda 21 de la commune et est le fruit de nombreuses concertations avec les habitants. Nous avons cherché à relier les quartiers de la commune effectivement un peu éclatée avec de la mobilité douce."

N'avez-vous pas songé à des échanges de territoire pour éviter comme avec Plan-les-Ouates d'être deux communes à gérer le développement de la Chapelle les Sciex?

Non! Enfin, si! Lancy et Onex sont en train de s'échanger quelques mètres carrés pour éviter que leur frontière communale passe au milieu de quelques appartements en construction du côté du Petit-Lancy...

Il ne faut évidemment pas demander aux magistrats communaux de remodeler leur territoire hérité du XIXe siècle et peu importe si les frontières communales ne correspondent plus au vécu des habitants.

lancy.jpgFrançois Baertschi ajoute: la question des fusions de communes n'est pas du tout un sujet de préoccupation de l'Association des communes genevoise." Le contraire aurait été étonnant. Il ne voit donc pas de nécessité à ce que Lancy devienne membre d'une communauté de communes centrée sur la Ville de Genève ou même un quartier fusionné, comme le furent les communes de Plainpalais, Petit-Saconnex, Eaux-Vives dans les années 30.

JFM

 

Le blog Métropole Genève suit l'actualité du développement urbain de l'agglomération genevoise à l'horizon 2030. A cette date, le projet d'agglomération franco-valco-genevois prévoit 200'000 habitants et 100'000 emplois de plus entre Voirons et Jura. Réagissez en postant un commentaire ou en adresant vos contributions à blog@tdg.ch. Elles seront publiées dans ce blog.

Les commentaires sont fermés.