dimanche, février 22, 2009

La fronde grandit au sud du canton

tram train cle.jpgLa rébellion commence-t-elle à s'organiser contre le projet d'agglo ou du moins contre certains de ses développements? Pour l'heure, les critiques se présentent en ordre dispersé. Chacun défendant son point de vue, il y a tout lieu de penser que le rouleau compresseur des PACA continuera à compacter les oppositions.

Après les propriétaires de villas (Pic-Vert, rebelle de la CGI), snobés par le comité directeur, mais aussi par les députés qui ne veulent pas les inviter au sein de la future Commission d'aménagement du territoire élargie - un machin de plus aurait dit le grand Charles -, c'est au tour de la CLE, rassemblement de tout ce qui bouge doux doux entre Salève et Jura, de convoquer la presse. Ce sera ce mercredi 25 février à la Maison des associations.

Alain Rouiller et Pierre Hoffman pour l'ATE, Michel Roche pour la FRAPNA et la conseillère municipale socialiste de Plan-les-Ouates, Geneviève Guinand-Maître, qui vient de succéder à Christian Brunier au Grand Conseil, énuméreront les points non positifs du projet en matière de transports publics. Ils devraient renfoncer le clou d'un tram-train Bachet-de-Pesay-St Julien,. l'oeuf de Colomb de la CLE. Il suffirait selon le Livre vert du Conseil lémanique pour l'environnement d'ajouter un troisième rail au tram prévu pour permettre d'y faire circuler des convois plus rapides à l'image des trams-trains de Mulhouse. De quoi relier la ligne ferroviaire du pied du Salève à Nyon par la Praille. [cliquer sur le plan pour l'agrandir]

Sur le front de l'établissement de quelque 32'000 nouveaux habitants d'ici 2030 prévus entre Plan-les-Ouates et Neydens, la Tribune a publié le 16 février un avis plutôt tranché du maire de Perly Fernand Savigny. Ce matin, c'est au tour des autorités de Confignon et de Plan-les-ouates d'expliquer pourquoi elles ne sont pas d'accord avec les projetctions des urbanistes.


Pour le Conseil lémanique pour l'environnement (CLE), "les propositions en matière de mobilité de l’Agglo FVG et de la Confédération qui nous sont faites ne sont pas satisfaisantes et souffrent de graves handicaps dans la desserte en transports publics de l’ouest et du sud de l’agglomération. Le tram de St Julien a par exemple a été recalé en 3ème priorité sans date et sans financement, la requalification de la route de St Julien et l’amélioration du site bus repoussée à après 2014..." Tandis que l’A41 Genève - Annecy révèle ses potentialités et que la part modale des transports publics dans le secteur de St Julien stagne à environ 1%.

Depuis 1989, la CLE fédère les plus importantes associations de protection de l’environnement du bassin lémanique. Elle revendique plus de 80’000 adhérents. Les associations membres et associées sont les suivantes:

  • ACPAT Association chablaisienne pour l’aménagement et les transports (Chablais - Haute Savoie)
  • AGENA Association gessienne de protection de la nature Pays de Gex (Ain)
  • Amis de la Terre Haute Savoie
  • ATE Association transports et Environnement Genève, Valais et Vaud
  • Equiterre
  • FNAUT Haute Savoie, Fédération des associations d’usagers des transports
  • FRAPNA Fédération des associations de protection de la nature Ain et Haute-Savoie
  • GENESIS Fédération des associations du Genevois (Genevois – Hte Savoie)
  • Pro Natura Genève, Valais et Vaud
  • WWF Fonds mondial pour la nature Valais et Vaud

JFM

Les commentaires sont fermés.