mercredi, décembre 31, 2008

Et le canton de Genève aurait pu être aussi grand que le canton de Vaud

département du Léman.png

Les canons viennent de tonner sur la ville. A cette heure, le culte officiel de la Restauration est dit en la cathédrale en présence du président du Conseil d'Etat. Quel temps faisait-il le 31 décembre 1813? Cette année, la neige et la pluie glaciale ont dû convaincre les Genevois que l'édredon était préférable. Seuls donc quelques mordus et la compagnie militaire chargée des festivités ont été se geler les pieds pour commémorer la Restauration, jusqu'avant l'arrivée des troupes autrichiennes qui iront défaire les Napoléoniens sur le plateau d'Archamps le 27 février 1814.

Le 31 Décembre n'est pas une fête populaire. "Le gouvernement provisoire, rappelle Catherine Santschi, dans la FAO du 18 juillet 2001, est formé par les figures de proue du parti aristocratique des Négatifs, opposé aux droits démocratiques du peuple de Genève. Il proclame la restauration de la République le 1er janvier 1814". La Ville se confine à nouveau dans ses enceintes étroites et montrueuses. Ainsi va l'histoire.

Napoléon avait eu l'intelligence de donner à la cité un arrière pays digne de sa grandeur, le département du Léman. Un département englobant le Pays de Gex, le Salève, la rive sud du lac de Genève et toute la vallée de l'Arve. Les Genevois éclairés (?) d'alors, craignant d'y perdre leur âme protestante, ont préféré l'encrage fédéral à la Confédération qui n'était pas encore l'Etat suisse. Manifestement les desseins les plus intelligents ne s'imposent pas par les armes.

Aujourd'hui, serré dans sa frontière politique héritée du Congrès de Vienne dont le traité est signé le 9 juin 18 mois après la Restauration -l'efficacité était de ce monde en ce temps-là -, Genève exporte ses habitants par dizaine de milliers et se plaint des pendulaires qui n'ont pas eu le choix d'habiter dans un canton musée...

Bonne année 2009 à tous les habitants de la région du pays de Gex au pays du Mont-Blanc.

Lire la suite

09:52 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3)

vendredi, décembre 19, 2008

Le lièvre genevois a rattrapé la tortue suisse

cramer gaud 5 déc 07.jpgRobert Cramer doit avoir le sourire. Le magistrat vert a réussi a décrocher une enveloppe de 193 millions de francs de Berne pour financer à hauteur de 40% les lignes de trams jusqu'à Bernex-ouest, jusqu'au CERN et jusqu'à Annemasse.

Parallèlement au trafic d'agglomération, le Conseil fédéral a également un peu avancé le désengorgement de l'autoroute entre le Vengeron et Coppet sans le mettre en première priorité. Berne prévoit d'allouer 175 millions à ce tronçon sur un total de 5,5 milliards alloués aux routes nationales. La date de réalisation de cette troisième voie autoroutière n'est cependant pas fixée. Les pendulaires continueront de bouchonner jusqu'en 2020.

A noter qu'il n'est nulle part question de la traversée de la rade. Quant à la troisième voie CFF, elle fait désormais partie du plan Rail 2030, soumis à l'examen en deux variantes, dont la deuxième, si elle était retenue, exclurait du financement fédéral les trams et les métros.

Photo [cliquer pour l'agrandir] Le 5 décembre 2007, le conseiller d'Etat Robert Cramer signait la Charte du Projet d'agglomération franco-valdo-genevois. A sa gauche Bernard Gaud, alors président de l'Association des communautés de communes françaises. © Laurent Guiraud/archive |

Lire la suite

mercredi, décembre 17, 2008

Robert Borrel, nouveau président de l'ARC

arc.jpgRobert Borrel, l'ancien maire d'Annemasse, mais toujours président d'Annemasse Agglo, a retrouvé la semaine passée son bâton de maréchal de la région pour une année. Il a été élu président de l'ARC, l’Association régionale de coopération du genevois, le 12 décembre, indique un communiqué de presse. A cette même date le grand Genève, qui grimpait déjà jusqu'au pays du Reblochon, en ayant étendu sa géographie à la Communauté de communes Faverge-Glières, englobe désormais le Pays Rochois. L'Assemblée a décidé que la géographie de l'ARC ne changera pas avant 2012. La communauté de communes de Cruseilles qui hésite entre Genève et Annecy sait à quoi s'attendre.

Lire la suite

17:07 Publié dans Acteurs | Lien permanent | Commentaires (4)