mardi, septembre 09, 2008

Cheffe du PAV!

pav maquette.jpgDirectrice de la très controversée Police des constructions, Sylvie Bietenhader sera intronisée ce mercredi par le Conseil d'Etat nouvelle patronne à part entière du projet d'urbanisation Praille Acacias Vernets, le fameux PAV. Mark Muller a confirmé dans l'édition de cette semaine du gratuit Tout l'immobilier la fin de son interim mis en place le 13 juin. Après la nomination avortée de l'ex-patron de l'UBS Genève, Benoit Genecand, parti moins de trois mois après sa nomination surprise, le futur Geneva Green Downtown a-t-il trouvé chaussure à son pied? On est loin en tout cas de la pointure de prestige international dont le Conseil d'Etat  rêvait. Lire l'article de la Tribune.


Mais l'horlogerie de l'urbanisme genevois est tellement complexe, les susceptibilités communales tellement exacerbées, les intérêts financiers et immobiliers colossaux, les enjeux environnementaux et urbanistiques délicats, que la nomination d'une femme du sérail peut apporter un peu de sérénité à un projet où les espoirs d'y construire la ville du XIXe siècle dépassent jusqu'à présent largement les pouvoirs que la démocratie directe peut déléguer à un patron quel qu'il soit.

bietenhader.jpgParmi les nombreux écueils qui attendent Sylvie Bietenhader, l'imbroglion institutionnel n'est pas le moindre. Il faut y ajouter une division persistante des Genevois sur le développement même de leur ville. Les tenants d'un halte à la croissance qui ne dit pas toujours son nom inflitrent tous les milieux de la population.

Légalement, c'est le canton qui décide en matière d'aménagement du territoire et de police des constructions. Mais les communes veulent avoir voix au chapitre. En l'occurrence, Genève, Carouge et Lancy sont territorialement concernées. Les propriétaires et superficiaires du site entendent maximiser leurs profits.

La valse des millions a d'ailleurs déjà commencé. Dans ce monopoly, il ne sera pas facile de dessiner une épure capable de convaincre tous les idéalistes-architectes-urbanistes du canton, qui sont nombreux sur les bancs du Grand Conseil et des Conseil municipaux. Sans parler de ceux qui rêvent d'y siéger ou qui en ont été éxclus. Quant aux associations de toute sorte, elles ne sont pas en reste et réclament, tel l'ATE, leur part au gâteau de la concertation, ce mot magique qui transforme à Genève, semble-t-il plus qu'ailleurs, tant de projets en carrousels des y'a qu'a et des faut qu'on.

La gestion d'un tel projet réclame des institutions démocratiques à la hauteur des enjeux. Dans un précédent billet, j'ai proposé une solution innovante, celle d'une commune virtuelle à laquelle les communes concernées et l'Etat déléguerait leurs pouvoirs d'aménagement du territoire et de police des constructions dans le cadre d'un mandat de prestations ancré dans une loi cantonale soumise au référendum obligatoire. Le maire-directeur de cette commune, désigné par le Conseil d'Etat - ce qui était le cas à Genève jusqu'à la fin du XIXe siècle - serait flanqué d'un conseil municipal dont les électeurs seraient tous les habitants et les usagers de la commune, sans distinction de nationalité ni d'origine.

Souhaitons donc bonne chance à la nouvelle cheffe du PAV.

Sylvie Bietenhader aura l'occasion de s'exprimer à plusieurs reprises cet automne.

Le 7 octobre, la 2e journée des architectes l'a invitée au Musée olympique à parler de la densification urbaine, un sujet en vogue à l'heure où les pendulaires commencent à reconsidérer le bonheur tout relatif de vivre à la campagne.

 

JFM

 

Commentaires

dff

Écrit par : silberstein | mercredi, septembre 17, 2008

Bonne journée! Un excellent blog avec de vrais problèmes et les solutions! Alors garder!

Écrit par : procalisx effective form | mardi, novembre 25, 2008

Rendez-vous dans dix ans pour voir si un premier clou à été planté !

Écrit par : pupuce | mercredi, décembre 31, 2008

On nous bassine encore avec de l'image, du superflus, des discours, du brassage de vent... J'attends encore du concret et mouvement REEL!! C'est pas prêt d'arriver!! Bonne chance et patience à tous ceux qui travailleront sur ce projet!! Au passage je souhaite une bonne campagne à monsieur Mark Muller!! Joli coup, mais les genevois ne se montreront pas si naif cette fois-ci...

Écrit par : Julio | lundi, janvier 12, 2009

Les commentaires sont fermés.