mardi, juillet 15, 2008

Quelques oublis du projet d'agglomération

Par Pierre Kister, ancien président de l'ARN (Aménagement de la Région Nyonnaise)

Le projet d'agglo est riche et bien formulé. C'est pourquoi, je m'étonne que les axes principaux de circulation n'y soient pas ou très peu traités.

[Le point de vue qu'on lira ci-dessous a été posté le 15 juillet en commentaires sous le billet intitulé "Genève met un pied dans le Reblochon".]


En particulier

  • troisième voie de chemin de fer Lausanne-Genève;
  • troisième voie de l'autoroute Lausanne-Genève; - liaison ferroviaire à deux voies Annemasse-Evian;
  • élargissement progressif à toute la région d'une carte UNIréseau (et d'abord avec la région nyonnaise);
  • conséquences de l'ouverture de l'autoroute directe Genève-Annecy.

Nous n'y trouvons pas la moindre mention de prospective à plus long terme:

  • traversée de la rade; - contournement plus lointain de Genève par le pied du Jura;
  • réhabilitation de la voie de chemin de fer Bellegarde-Divonne et prolongation jusqu'à Nyon; ligne des Carpathes;
  • concept d'un RER lémanique Lausanne-Genève-Evian.

 

Si l'on comprend que le projet focalise sur la région proprement dite, les liens avec les problèmes plus larges ne peuvent être passés sous silence au moment où l'on sait que la population s'accroîtra de 200'000 habitants dans notre région, qu'elle grandira dans les mêmes proportions chez nos voisins (Ain, Haute-Savoie, Vaud).

On peut craindre que cette vision concrète et immédiate nous fasse passer à côté d'une conception plus large du développement de la région transnationale Rhône-Alpes (liaisons avec Lyon et Grenoble, jonctions aéroports Cointrin-Satolas...) au moment où Berne et Paris considèrent la regio genevensis comme une métropole régionale transnationale.

Cela n'enlève rien à la qualité des études actuelles s'il n'y a pas, derrière ces manques et ces "oublis", une volonté de freinage qui ne pourrait que profiter encore aux grands centres urbains plus lointains alors que nos atouts sont au moins équivalents.

 

Commentaires

Sans oublier le "SwissMetro" entre la Place des Nations et la Place Bellcour !

Écrit par : Charly Schwarz | mardi, juillet 15, 2008

Bonjour à toutes et à tous,

si je comprends que la Genève qui me tenait à coeur tend à se développer de manière conséquente dans les années à venir... chaque billet parlant de l'agglomération oublie une chose... on parle d'axes routiers, de lignes feroviaires, de la couleur des volets sur le trajet Genève Lausanne... mais jamais, on ne parle du peuple.

Genre, quels seront les droits des communiés à s'exprimer sur tel ou tel projet.. etc...

Oui, je sais Karlsruhe fixe le cadre juridique au développement de l'agglomération... mais je pense que développer une telle entité sans l'aval du peuple, ce n'est bon ni pour la démocratie, ni pour les politiques qui nous assènent leurs projets de manière péremptoire.

C'est dommage,

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | mercredi, juillet 16, 2008

toujours plus de beton et de bitume... beau projet d'amelioration de la place...

Écrit par : toto | mercredi, août 27, 2008

J'ai pour la première fois à votre blog et j'ai vraiment aimé. Maintenant, je vais aller ici plus souvent!

Écrit par : meth clean kit | vendredi, décembre 12, 2008

Les commentaires sont fermés.