mercredi, avril 16, 2008

Un sondage pour frimer?

1640921010.png"Près de la moitié des habitants du canton de Vaud, 60% des habitants du canton de Genève, mais seulement un tiers des Anneciens, ont entendu parler du projet d’agglomération franco-valdo-genevois. Par ailleurs, près de 70% des Anneciens, mais aussi plus de 40% de genevois estiment à tort que l’agglomération d’Annecy est partie prenante de ce projet."


Franchement valait-il la peine de dépenser de l'argent et d'interoger 1200 personnes (dont 600 Genevois. 400 Annéciens et 200 Vaudois) pour obtenir ce genre de réponses? En quoi ce type de sondages, dont les résultats ont été rendus publics aujourd'hui par le Genevois Erasm et l'Annécien Infusion, vont-ils contribuer à faire avancer le projet d'agglomération franco-valdo-genevois? 

Avoir entendu parler d'un projet aussi tentaculaire ne dit rien de l'état réel des connaissances de la population quant aux enjeu et aux ambitions du projet et encore moins quant aux principes de fonctionnement ou encore aux modalités démocratiques du pilotage du projet? Comment peut-on dès lors répondre valablement à des questions telles que: qui sera bénéficiaire du projet?

Décidément le comité de pilotage a encore des efforts en matière de communication.

Plus de quatre mois après la signature de la Charte le 5 décembre 2007, le site internet du projet reste encore bien avare en informations récentes. Et le rapport que le Conseil d’Etat a envoyé aujourd'hui au Grand Conseil ne semble pas contenir d'éléments nouveaux. On remarquera toutefois la nouvelle cartographie interactive du schéma d'agglomération à l'horizon 2030. Intéressant.

 

J.-f. Mabut 

Commentaires

Les Annéciens en général ne savent rien de ce qui se passe dans le reste du département de Haute-Savoie.

Écrit par : R.M. | jeudi, avril 17, 2008

le projet d'agglomération franco valdo genevois a été signé à la fin 2007 non pas parce qu'il est prêt mais parce qu'il fallait à tout prix entrer dans le calendrier fixé par la confédération pour que l'aventure se poursuive et que l'argent promis soit délivré au terme de la démarche.

Écrit par : jim toulteilh | jeudi, mai 01, 2008

Les commentaires sont fermés.