jeudi, avril 10, 2008

PAV fait une pause

1139482870.jpgLe départ surprise de Benoît Genecand, le pilote du projet Praille Acacias-Vernets (PAV), révèle-t-il d’autres problèmes au somment de l’Etat dans la conduite de l’aménagement du losange Bachet-de-Pesay-Jonction? Toujours est-il que le conseiller d’Etat Mark Muller parle d’une pause nécessaire dans l’interview qu’il a accordée aujourd’hui au journal Le Temps.


Une pause pourquoi faire ?


Pour changer de vocabulaire
Manhattan sur Léman devient Green downton. Bref un éco-quartier qui ne dit pas son nom – «un terme trop extrémiste» selon le magistrat libéral. Encore qu’éco peut être mis à toutes les sauces. Le green plaira sans doute aux écologistes. Downtown aux yuppies de la banque LODH qui a installé son siège au cœur de ce qui sera demain peut-être le nouveau cœur-poumon de Genève. Les urbanistes qui rêvent d’une ville nouvelle au cœur de la ville et ont tôt dénoncé la mainmise des financiers goberont-ils à l’appât?


Pour changer de ton.
Les neuf tours de 165 mètres ne sont plus qu’une pièce du monopoly. Retour sous les feux de la rampe des acteurs passés dans l’ombre des buildings: les places publics et les espaces verts et les logements sociaux. Le développement d’un projet gros de plusieurs milliards de francs vaut bien une messe et une conversion au discours écologiste et conservateur ambiant.


Pour changer de dimension.
Le futur pilote de PAV devra être une personne «charismatique avec des qualités de manager pour mener le projet et rassembler». Plutôt qu’un financier et un spécialiste de l’immobilier, Mark Muller souhaite désormais recruter un urbaniste ou un architecte de renom international. Avis aux stars!

1339361833.jpg

 

Jean Nouvel qui nous a concocté les gares du CEVA et peut couvrir le MAH d'une verrière sera peut-être sollicité. A moins d'aller chercher quelques Suisses. Pourquoi n'avons-nous pas de candidat genevois? Peut-on seulement imaginer faire oeuvre d'urbanisme et d'architecte à Genève qui manque d'audace et d'imagination sur ce plan depuis 40 ans?

J.-F. Mabut

 

Commentaires

Ayant débattu du projet Praille-Acacias-Vernets lors de son assemblée générale du 9 avril dernier (en l'absence des responsables, qui ne "souhaitaient pas communiquer sur le projet"), l'Association transports et environnement ATE Section de Genève a voté une résolution demandant plus de transparence et de démocratie. En voici le texte ci-dessous:


Assemblée générale du 9 avril 2008

Praille-Acacias-Vernets :
Pour un aménagement concerté

Considérant :

-la décision du Conseil d’Etat de développer le quartier Praille-Acacias-Vernets, annoncée dans son discours de Saint-Pierre en 2005 ;
-le Masterplan présenté au public lors d’une exposition en mai 2007 ;
-les informations recueillies notamment dans le cadre des ateliers organisés par la Fondation des terrains industriels ;
-le nombre important d’emplois et de logements prévus dans le périmètre Praille-Acacias-Vernets ;
-l’augmentation de trafic qui en découlera ;
-la nécessité d’une consultation démocratique large – y compris des associations –lors de l’élaboration de projets d’une telle ampleur, comme le prévoit la loi fédérale sur l’aménagement du territoire ;


L’ATE-Genève, réunie en Assemblée générale, demande aux autorités cantonales :

-d’organiser une concertation avec la population et particulièrement les associations et les habitants pour le développement du projet, notamment en organisant de nouveaux ateliers ;

-de fixer des objectifs en termes de mobilité et de limiter le nombre de déplacements motorisés engendrés par l’aménagement du périmètre Praille-Acacias-Vernets ;

-de garder la maîtrise du terrain à travers la propriété et de déclasser tout le périmètre en zone de développement avec un (ou plusieurs) plan(s) directeur(s) de quartier (PDQ) en concertation avec les utilisateurs actuels, les associations et les habitants ;

-d’inscrire le développement de ce secteur dans une démarche d’écoquartier.

Écrit par : ATE-Genève | vendredi, avril 11, 2008

encore un projet ki risque de voir le jour dans 3 siècles. Une spécialité genevoise quoi

Écrit par : bor | mercredi, avril 23, 2008

L'ATE-Genève qui se veut conciliante et ouverte au débat est une excellente nouvelle... mais on y croit à moitié. Espérons que ce ne soit pas une stratégie pour mettre des bâtons dans les roues et court-circuiter le projet PAV avec des oppositions dont l'ATE garde jalousement le secret....

Écrit par : demain | mardi, juillet 15, 2008

Les commentaires sont fermés.