vendredi, novembre 23, 2007

Mobilité et urbanisme

Malheureusemment et  pour des raisons de santé, je n'ai pas pu assister au débat sur la mobilité organisé par la TG le 21 novembre.

J'aimerai d'abord féliciter très vivement Mr Bernard Gaud, président de l'ARC, qui a répondu d'une façon claire , nette et précise aux référendaires du projet CEVA, en affirmant qu'il ne fallait pas compter sur les élus français pour soutenir leur contre- projet. Voilà une forte prise de position qui montre l'accord complet entre les autorités des deux cotés de la frontière.

Par contre, je n'ai pas senti dans les contre-rendus de la soirée le rôle que joue l' urbanisme sur la mobilité. En effet un des enjeux importants du projet d'agglo est certainement la localisation des emplois et des logements. Genève doit faire un effort considérable pour construire des logements sur notre canton. Il s'est engagé d'ci quelques années de construire 2500 logements par an ,soit environ le double d'aujoud'ui. Parralèlement, il faut aussi créer des emplois en France voisine, grâce notamment à la bi-localisation. Genève est-elle prête à aider nos amis français dans cette perspective?Davantage de logements à Genève et d'emplois en France ne pourront que freiner le nommbre de passages aux frontières.

Pierre Milleret

Commentaires

Une précision. Nous ne sommes pas de référendaires anti-CEVA. Nouis avons lancé avec réussite une Initiative constitutionnelle pour une meilleure mopbilité franco-genevoise. Notre proposition de tracé alternatif rejoint bien Annemasse , mais dessert les 3 autres pôles que forment Vallard, Bardonnex et St-Julien.
Quant à Monsieur Gaud, son arrogance n'a d'égale que son insuffisance.
Sachez que son ARC a péniblement réussi à tirer 30 millions d'Euros.Et il se permet de donner des leçons aux Genevois qui vont débourser plus de 1,8 milliards de francs à l'arrivée du CEVA ( selon les calculs des indices fédéraux de la construction). De topute manière, ce Monsieur Gaud n'aura plus rien à dire dès le 31 décembre prochain. D'aucuns s'en félicitent...

Écrit par : Delaude -candide 07 | mardi, novembre 27, 2007

ces remarques montrent qu'il y a encore un déficit de débat, de lieux de rencontres et de partage de cultures différentes de l'aménagement de ce territoire transfrontalier. finalement chacun poursuit le même but mais en s'empoignant verbalement.
pour résumer ce projet d'agglo est aujourd'hui plus un concept qu'un projet.
ça frémit en ce moment car il y a de l'argent à prendre auprès de la confédération et de l'état français. mais les délais de dépose des dossiers sont trop courts et les réflexions trop peu approfondies. il n'existe pas encore de vision cohérente et juridiquement contraignante de l'aménagement de notre espace commun. on signe des chartes pour le moment.

Écrit par : jim toulteilh | mardi, mars 11, 2008

Les commentaires sont fermés.