mercredi, novembre 17, 2010

Le projet d'agglo primé

surchat vial.jpegprojet d'agglo.jpgA quoi servent les concours de beauté? A se faire connaître, à remplir les gazettes de photos et désormais les sites internet du ramdam et pour la miss élue à pavaner quelque temps en faisant un maximum de thunes.

Nicole Surchat-Vial ne tirera sans doute pas grand chose du 8e grand prix européen de l'urbanisme lui ont décerné mardi un jury bruxellois d'architectes et d'urbanistes, sinon une reconnaissance méritée pour la direction du projet qu'elle conduit depuis plus de cinq ans avec une certaine rigueur. Elle a bénéficié de l'appui total de Robert Cramer qui a donné l'élan politique nécessaire et indispensable à l'avancement du projet.

Savoir si le produit vaut réellement les louages du jury revient à se demander si un pinot noir primé au grand concours du pinot par un jury d'oenologues européens est vraiment exceptionnel. Ce n'est pas toujours le cas. Car ce que prime les experts c'est la qualité technique, la qualité formelle d'un produit, pas sa pertinence politique s'agissant du projet d'agglomération, pas sa qualité sensorielle et émotionnelle s'agissant d'un pinot.

Lire la suite

dimanche, novembre 14, 2010

Ville: Veyrier coiffe Plan-les-Ouates au poteau

ville de Veyrier.jpgC'est un Thomas Barth - sans doute tout fier - qui l'annonce sur le profil Facebook de la commune frontalière, pardon de la ville de Veyrier. Vous l'avez bien lu. Veyrier est une ville depuis le 31 octobre 2011. Le site internet de la commune ne l'annonce pas encore. [cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur les mots grisés ou soulignés pour plus d'information]

Cette banlieue, genevoise depuis 1816, posée à l'ombre du Salève, couverte de villas enclavées dans des haies de thuyas et autres arbustes n'a strictement aucun caractère urbain. Mais c'est une ville, foi de statisticien! Et ses administrateurs l'annoncent sur le plus grand réseau social du monde comme on annonce l'ouverture d'un théâtre.

Dans la course au statut de ville, Veyrier coiffe Plan-les-Ouates au poteau. Laquelle devrait franchir elle aussi la barre des dix mille habitants avant la fin de l'année. Sur sa maison de la culture baptisée la Julienne, de gros chiffrent égrenent le compte des nouveaux habitants.

Lire la suite

dimanche, mai 09, 2010

A Bardonnex, gare de pré-embarquement pour l'aéroport de Genève

brunet pierre St Julien.jpgEn cherchant à répondre à Paul Despraz qui, sur le blog de Bardonnex, s'interroge sur le restoroute éponyme, je suis tombé sur Soleil de Saint-Julien, le blog de Pierre Brunet.

Conseiller munipal, ce natif de Saint-Julien blogue en solo depuis le 27 novembre 2009. Un très bon blog plein d'infos sur la région et riche de liens et de widgets. A lire en particulier ses billets sur le projet d'agglomération franco-valdo-genevois, notamment celui-ci intitulé Proposition d'aménagemenent du site douanier de Bardonnex, qui m'a permis de répondre aux questions de Paul.

Pierre Brunet ne se contente pas de faire le point sur un projet qui lambine au Grand Conseil genevois (mais qui à l'évidence concerne toute la région, sans que ses habitants puissent se prononcer).

"Ma proposition, écrit-il, consiste à établir sur ce site une gare de pré-embarquement pour l'aéroport de Genève."

Lire la suite

jeudi, avril 22, 2010

Tous contre les villas en ville! Trois outils pour avancer

gugger epfl.pngPic-Vert n'était pas là, la Chambre genevois immobilière non plus. Résultat personne n'a défendu, mardi soir, les propriétaires des villas situées dans un rayon de quatre kilomètres autour de la ville de Genève. Pourtant "c'est là qu'il faut bâtir les 50'000 logements, dont le canton de Genève a besoin pour accueillir 100'000 habitants attendus d'ici 2030", a martelé - dans un discours un peu prétentieux - Simon Chessex, le premier assistant d'Harry Gugger. Professeur à l'EPFL, ancien du bureau herzog&de Meuron, Harry Gugger est directeur du Lapa. Il a été mandaté par la Chambre genevoise de commerce de Genève pour penser la ville en ville. La Tribune a évoqué le projet dans ses éditions du 16 avril.

Dans une Salle des Abeilles comble, l'équipe de l'architecte bâlois a... un peu enfoncé des portes ouvertes..., que les Genevois s'étaient, il est vrai, empressés de fermer, notamment en pariant sur le projet d'agglomération franco-valdo-genevois version Cramer.

Voilà en effet plus de 60 ans - Genève a créé les premières zones d'aménagement du territoire dès 1929 et a été pionnier en Suisse - que le peuple genevois a décidé, via des lois votées par le Grand Conseil, que la ville devait être construite en ville. En vain.

DSC04825.JPGTrès vite, en effet, il - ou son gouvernement - a oublié ce beau précepte de durabilité et d'économie d'énergie pour construire des cités satellites. Ce furent Meyrin, Vernier, Onex, Lancy, Thônex, Versoix dans les années 50 et 60. Puis Genève est entrée en hibernation. Le projet d'agglo est une nième tentative de sortir de l'ornière. Son principe reste le même que celui qui a présidé aux cités satellites. On l'appelle aujourd'hui ville multipolaire. Les pôles sont désormais hors du territoire cantonal. Il s'agit de Nyon, Ferney, Saint-Genis, Saint-Julien, Annemasse, Thonon, qu'on reliera par tes trams (lents) et des RER (coûteux).

Sur ce point, Gugger et son équipe ont raison de remettre l'église au milieu du village et de défendre une densification de qualité des quartiers villas situés à moins de quatre kilomètres du centre ville. Problème, ils n'ont pas vraiment présenté des outils nouveaux pour réaliser leur projet. Ils parient sur la concertation, le partenariat public privé et l'assouplissement des règles d'urbanisme.

Modestement, je vais donc proposer trois outils.

Lire la suite

lundi, avril 19, 2010

«Genève peut construire 50 000 logements sans envahir la campagne»

Jeannerat Gugger Naef Chessex Abensur avril 10.pngGenève n’a pas besoin de s’étaler dans la campagne. Elle peut très bien offrir les logements dont les Genevois ont besoin en grandissant autrement. C’est la thèse décapante qu’une équipe d’architectes de l’EPFL défend. Sa démonstration est à voir jusqu’à mardi dans le parc des Bastions, sous la forme d’une maquette animée.

Que font ces architectes du Poly de Lausanne? Ils ont été mandatés par la Chambre de commerce et d’industrie. Celle-ci s’inquiète de la dégradation des conditions-cadres. La pénurie de logements qui chasse les habitants du centre, le trafic pendulaire qui en découle, la ville qui s’étale. «Genève surfe sur une vague qui se meurt, constate son président, François Naef. Ces problèmes sont aggravés par un manque de vision.»

Lire la suite

mercredi, avril 14, 2010

Pour un flirt avec toi... Veyrier et Etrembières ne font pas n'importe quoi

Veyrier Pas-de-L'Echelle.pngLes communes de Veyrier et d'Etrembières s'embarquent-elles pour une longue histoire d'amour? Leurs autorités ont convié la presse hier matin. Pas tout à fait au septième ciel, mais à la station supérieure du téléphérique toute emmitouflée de brumes hamiltoniennes. "Pour un flirt avec toi, je ferais n'importe quoi"... Les deux communes suisse et française se contentent, elles, de lancer "Veyrier-Etrembières sans frontières". Du 30 avril au 16 mai, les deux municipalités invitent leur population à une fête verte et jaune de l'amitié transfrontalière.

Les deux Mairies disent vouloir faire œuvre de paix, histoire de contrecarrer les propos inamicaux qu'entretiennent certains partis politiques mais aussi, si entente, approfondir durablement leur collaboration et servir d'exemple aux autres communes entre Salève et Jura. Elle partage déjà un travailleur social hors les murs et certains de leurs équipements municipaux accueillent les habitants indifféremment.

Un mariage n'est certes pas encore en vue. Tout dépendra cependant de l'accueil que les populations réserveront au chapelet de manifestations, débats, concerts et expositions, qu'un comité d'organisation peaufine depuis deux ans. "Certains parlent de construire l'Europe, nous la faisons à notre mesure", dit le radical veyrite Daniel Mermod, qui eut le premier l'idée de cette quinzaine.

Lire la suite

lundi, avril 12, 2010

Des frontaliers suisses travaillant en France? Les internautes n'y croient pas

tg une calmy Lellouche 10 avril 10.pngLe sujet fait la une de la Tribune et l'entier de la première page du cahier Genève et Région, mais pas grand chose ailleurs dans les autres médias qui se contentent, côté suisse, de reprendre l'article de l'ATS (lire ci-dessous). C'est l'appel à lutter contre la xénophobie de Micheline Calmy-Rey que l'agence a choisi de mettre en exergue, ce qui a évidemment suscité divers commentaires, dont ceux de Mauro Poggia, de Pascal Décaillet et de l'inévitable Eric Stauffer, auxquels répondent le député libéral Daniel Zaugg et le publiciste Philippe Souaille.

Du bruit médiatique par rapport à l'avenir de la région, qui sera bien davantage déterminé par les "zones à statut spécifique" que la France pourrait créer pour contrer la concurrence suisse sur les emplois ou par le fait que le stade de Genève puisse devenir le stade de la région.

En France, le Dauphiné libéré consacre un article à l'assemblée des transfrontaliers en page 5 de son édition dominicale, mais ne le reproduit pas sur son site internet. Le site internet de l'hebdomadaire Le Messager est également muet.

Le 19/20 de France 3 ne cite ni les propos de la ministre suisse des Affaires étrangères ni ceux du secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, qui ont consacré leur samedi après-midi à Annemasse au Groupement transfrontalier européen. L'association parle pour quelque cent mille frontaliers français travaillant en Suisse.

Lire la suite

vendredi, avril 09, 2010

Les communes du Genevois français en ordre de marche

Blanc Etienne Divonne.pngC'est fait! En deux assemblées et moultes tractations préalables, les 117 communes françaises qui entourent Genève et abritent 342'697 habitants au 1er janvier 2010 ont transformé l'ARC, l'Association régionale de coopération, en un Syndicat mixte, une structure juridique capable de conduire des projets, de recevoir des financements, d'engager du personnel.

L'ARC SM, présidée par le député maire de Divonne Etienne Blanc, se positionne comme un des interlocuteurs majeurs du canton de Genève et de la Confédération suisse pour donner au projet d'agglomération franco-valdo-genevois un deuxième souffle. Agglo 2 doit être signé d'ici le 30 juin 2010.

La balle est désormais dans le camp français. Si Genève doit mettre la briquette pour construire des logements, en matière de financement des infrastructures de transport et d'accueil des entreprises et donc des emplois, les Français ont tout à faire.

A noter qu'Etienne Blanc dirige actuellement une Mission parlementaire sur la coopération transfrontalière. Le député maire de Divonne verrait bien la création de zones d'activés spéciales dans la région permettant aux entreprises d'opter pour le droit suisse en matière sociale et fiscale. Son rapport est attendu dans quelques semaines.

Lire la suite

mercredi, mars 17, 2010

SOS! La paralysie menace la métropole lémanique

eperon Patrick Vaud.jpgLe SOS émane du Pays de Vaud, plus particulièrement le Centre patronal vaudois dont 24 heures a relayé le propos dans un papier consacré à sa dernier publication: Politique des transports: l’heure des métropoles*. Le conseiller national radical-libéral Hugues Hiltpold me l'a signalé hier via Twitter.

L'occasion de reprendre l'activité de ce blog endormi depuis le début de l'année. Faute de temps. Faute aussi en partie non pas de sujets, mais de clarification sur qui fait quoi désormais au Conseil d'Etat en matière de relations régionales et de leadership donc sur le projet d'agglomération franco-valdo-genevois.

Qui est aux commandes? Pierre-François Unger, ministre des Relations exétérieures ou Mark Muller, redevenu au détour du remaniement des ministères en décembre denier, le grand patron de l'aménagement du territoire? On en finirait par regratter Robert Cramer.

Le 11 mars dernier, le Comité de pilotage dudit projet s'est réuni. Dans le communiqué de presse, on apprend que Mark Muller en a pris les commandes avec le député maire de Divonne Etienne Blanc,  président de l'Association des communes française de la région (ARC devenue syndicat mixte la semaine dernière), et le conseiller d'Etat vaudois Jean-Claude Mermoud. Le temps presse le projet d'agglo 2 doit être bouclé d'ici le 30 juin prochain.

Lire la suite

mercredi, janvier 06, 2010

Praille Acacias Vernets: Grobet reprend le pouvoir

pav plq et communes avec légende.pngJe l'avais parié. La votation référendaire sur la Praille, à laquelle seuls les citoyens de la ville de Genève devaient être conviés le 29 novembre puis le 7 mars prochain, est annulée. La décision a été prise par le Conseil d'Etat à la veille de Noël, mais elle n'a été rendue publique que ce matin. (Lire le communiqué ci-dessous)

L'ancien conseiller d'Etat Christian Grobet a réussi un nouveau coup en forçant le gouvernement à négocier un nouveau projet de loi.

On assiste à un remake de la surélévation des immeubles, dont le premier projet de loi avait été combattu par les milieux de la défense du patrimoine et des locataires, avant d'être purement et simplement annulé. Une nouvelle loi de compromis était sortie des négociations limitant la surélévation. A contrario, une partie de la gauche avait échoué dans sa tentative de bloquer le développement de l'OMC en s'opposant au préavis communal favorable à l'extension du Centre William Rappard en septembre dernier.

 

NB posté le 11 janvier: un commentaire inadmissible a été effacé de ce débat, qui pour l'essentiel est de bonne tenue. Je remercie les internautes qui ont lu cette note et ceux qui ont apporté une contribution et regrette qu'un seul d'entre eux ait pu polluer quelques jours ce forum. (JFM)

Lire la suite

mardi, décembre 08, 2009

En mai, fais ce qu'il te plait: Les Assises des élus franco-valdo-genevois!

vue aérienne gogle.jpgDans son discours de Saint-Pierre, François Longchamp a déclaré inéluctable la création du Grand Genève. Le président du Conseil d'Etat s'est bien gardé toutefois d'user de cette expression pour désigner l'agglomération qui déborde largement en France voisine et dans le district de Nyon. Même le mot métropole genevoise est délicat. Cela ne tient pas uniquement aux susceptibilités qu'il faut ménager au-delà de la muraille frontalière. Cela tient sans doute aussi à l'absence quasi totale de la ville de Genève dans le débat politique sur le projet d'agglo.

La ville est certes géographiquement le coeur de l'agglo, mais l'agglo reste absente du discours de ses édiles, à l'exception notable de Manuel Tornare qui milite officiellement pour une Assemblée régionale, comme son ancienne collègue de parti Jacqueline Burnand - contrairement à ce que dit Cramer, d'autres avant lui ont pensé et réalisé la région. Politiquement, vu de l'agglo, c'est-à-dire vu du Salève, la ville de Genève n'existe pas. C'est une naine rouge dans la constellation des pouvoirs régionaux plutôt actifs, surtout du côté français. La Mairie de Genève a constamment snobé les rendez-vous de démocratie participative mis en place pour définir le Grand Genève à l'horizon 2030.

Soucieux (enfin) d'instiller un peu de démocratie représentative dans les rouages encore très technocratiques de l'agglo, Guy Mettan a pris hier soir, à Saint-Pierre, une heureuse initiative, celle de convoquer en mai 2010 les Assises des élus de la région franco-valdo-genevoise.

 

Lire la suite

dimanche, décembre 06, 2009

Prudent, prudent, le Vaudois Marthaler

nyon-mobile.jpgRobert Cramer a fait ses adieux aux partenaires du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, mercredi 2 décembre, au Globe de la Science du CERN. Il n'a pas pu présenter à ses invités ses successeurs qui étaient encore en train de se découper les départements à l'heure où ses hôtes tissaient les louages du ministre du Territoire.

Robert Borrel, ancien maire d'Annemasse, actuel président des communes frontalières, parla en ami devant les drapeaux alignés de Genève de Vaud, de Suisse de France du Cern et de l'ONU - au fait, Monsieur le président, pourquoi le drapeau de la Haute-Savoie manque-t-il à l'appel? Et quel sera le drapeau du Grand Genève que vous construisez de concert? L'heure n'était pas à la futurologie.

Le Vaudois François Marthaler parla en voisin. Le conseiller d'Etat chef des infrastructures, qui tient un blog depuis 2006, ne s'aventura pas sur les chemins escarpés de la coopération fiscale, qui reste le dossier tabou des relations valdo-genevoises. Je lui ai demandé à l'issue de sa prise de parole pourquoi Lausanne avait refusé que Nyon participe à la communauté tarifaire genevoise UNIRESO. Il m'a assuré dans l'interview vidéo qu'il m'a accordée qu'une solution venait d'être trouvée.

Lire la suite

vendredi, décembre 04, 2009

Santé, emploi: le maire d'Annemasse réagit à la désignation de P.-F. Unger comme ministre de la région

Dupessey vidéo déc 09.jpgLes habitants de la France voisine pourront-ils se faire hospitaliser à Genève? Comment Pierre François Unger, chef de l'Economie publique, de la Santé et désormais de la Région va-t-il rééquilibrer l'emploi dans la région? Deux questions que j'ai posées au socialiste Christian Dupessey, maire d'Annemasse, à l'issue du discours d'adieu de Robert Cramer aux acteurs du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, le 2 décembre, au Globe de la Science du CERN.

En deux mots, Christian Dupessey ne croit pas que les habitants de la France voisine pourront se faire hospitaliser à Genève, sauf accident, ce qui est déjà le cas aujourd'hui. "La santé c'est Paris qui décide et les systèmes de financement sont assez différents."

Qu'en sera-t-il en revanche de l'accueil des personnes âgées? "Nous sommes en négociation avec les assurances suisses et nous avons bon espoir de conclure un accord d'ici janvier 2010 car nous avons déjà reçu des demandes". C'est la réponse que nous donne la Maison de famille du Genevois, un établissement privé de soins et de repos qui vient d'ouvrir ses portes à Collonges-sous-Salève, à la route de Rozon à 100 mètres de la douane de La Croix-de-Rozon.

Quant à l'emploi, ce sera le défi de Unger et c'est sur ce terrain que le maire socialiste d'Annemasse attend le nouveau patron de la Région.

Lire la suite

samedi, novembre 28, 2009

Transformer l'autoroute blanche en boulevard urbain?

coeur Genève schéma.jpgTransformer l'autoroute blanche en boulevard urbain, du carrefour d'Etrembières à la douane de Vallard, c'est sans doute la proposition la plus originale de deux des trois bureaux d'études mandatés pour établir le schéma directeur du périmètre d'aménagement coordonné d'agglomération Genève Annemasse. Ils ont rendu leur rapport ce matin au Centre Martin Luther King d'Annemasse devant une cinquantaine de personnes représentant davantage des élus que la société civile. Les Suisses ne devaient pas être plus d'une douzaine.

Le périmètre d'aménagement coordonné d'agglomération Genève Annemasse s'inscrit bien évidemment dans les principes du projet d'agglo franco-valdo-genevois du 5 décembre 2007, lequel renvoie l'idée d'une traversée du lac au-delà de 2030.

On lira ci-dessous, les notes, "brutes de coffrage", de la présentation des trois bureaux.

Lire la suite

jeudi, novembre 26, 2009

Pourquoi Veyrier refuse de construire 1300 logements à Vessy

Barth vidéo.jpgLe plateau de Vessy qui surplombe le Bout-du-Monde est promis depuis des lustres à accueillir des logements. Un site remarquable et tranquille qui est aussi bien placé que les beaux quartiers de Champel et de Conches. Plusieurs projets ont été proposés, y compris une grande cité satellite, mais aucun n'a abouti.

Robert Cramer a décidé récemment de prendre le taureau par les cornes et a enclenché le processus de déclassement de la zone agricole. Vessy est en effet un des périmètres identifiés dans le cadre du PACA Carouge Etrembières, l'un des neuf périmètres d'aménagement concerté d'agglomération du projet d'agglo, lequel promet une gare RER à Bossey.

Cette décision a suscité l'ire des autorités de Veyrier dont le Conseil municipal a voté une résolution contre ce diktat cantonal. La commune a également fait recours auprès du Tribunal administrtatif pour déni d'autonomie communale, une première à Genève. Si le Tribunal venait à donner raison à la commune, sa décision pourrait faire exploser le principe qui veut à Genève que les compétences en matière d'aménagement du territoire sont presque exclusivement cantonale contrairement à la règle en vigueur dans les autres cantons suisse. L'enjeu est donc de taille.

Mais pourquoi donc la commune de Veyrier, qui est la commune de Suisse qui accueille le plus grand nombre de villas individuels refuse-t-elle la construction d'immeubles locatifs à Vessy? Nous avons demandé à Thomas Barth, ministre libéral des finances de la commune, si Veyrier n'était pas un peu égoïste.

Sa réponse dans la vidéo ci-dessous.

Lire la suite

mercredi, novembre 25, 2009

"On veut pouvoir traverser le lac en 2020"

CGI news Genecand.jpgLes milieux immobiliers sont ambitieux. Sur son site fraîchement relooké, la Chambre genevoise immobilière diffuse une vidéo, où il est question de construire 2500 logements par année à Genève. C'est aussi la promesse de Mark Muller qui, sauf surprise, devrait devenir ou rester le patron du futur Département des Travaux publics à moins qu'il ne soit baptisé Département du territoire et des infrastructures.

Les milieux immobiliers veulent aussi pouvoir traverser le lac en 2020. C'est ce que demande Christophe Aumeunier, secrétaire de la Chambre genevoise immobilière, dans un entretien vidéo qu'il a accordé la rédaction web de la Tribune de Genève (voir ci-dessous).

Logements et lac sont deux défis formidables, même si pour le lac la Confédération a montré le bout de son nez, si l'on en croit le communiqué diffusé tard vendredi 13 novembre.

Lire la suite

mardi, novembre 24, 2009

Appel écolo au gouvernement: le beurre et la crémière

barthassat bänzinger.jpg"Nous voulons un architecte cantonal, un conservateur cantonal et un urbaniste cantonal. Nous voulons que ces trois personnes soient indépendantes de l'administration. Nous pensons qu'il faut maintenir les Commissions de l'Architecture, de l'Urbanisme et des Monuments, de la nature et des sites."

L'Appel lancé hier par l'ATE, Pro Natura, Patrimoine suisse et le WWF - le second du genre après celui de 2005-2009 - est un catalogue de doléances où l'on réclame le lait, le beurre et la crémière. Sans trop se préoccuper de la facture.

Marcellin Barthassat, le président de Patrimoine Suisse (Genève) croit-il vraiment qu'il va dynamiser la construction de logements à Genève et inscrire Genève dans la liste des cités pionnières en matière d'économie d'énergie de bâtiments locatifs adaptés au pouvoir d'achat de la majorité de la population?

Lire la suite

lundi, novembre 23, 2009

Pas de taxe poubelle, pas de péage urbain à Genève d'ici 2013

vidéo chappaz.jpgNon ce n'est pas une conférence de partis de droite à laquelle la presse a été conviée ce matin aux Halles de l'ìle. "Pas de taxe poubelle, pas de péage urbain à Genève d'ici 2013, c'est le contenu en creux de l'Appel au nouveau gouvernement genevois de quatre associations de défense de l'environnement et du patrimoine suisse actives à Genève.

Dans le texte de 23 pages qu'ont adressé ce matin aux sept élus genevois Marcellin Barthassat, président de Patrimoine suisse Genève, Françoise Chappaz, secrétaire du WWF, Olivier Norer, président de l'ATE et Ruth Bänziger de Pro Natura, on trouve beaucoup de principes mais peu d'objectifs cadrés dans le temps et peu de moyens pour les atteindre. C'est a expliqué Marcellin Barthassat que nous voulons travailler en bonne intelligence avec le gouvernement et que nous comptons sur les Genevois pour mettre en oeuvre une société dont l'empreinte écologique dimine.

L'Appel est téléchargeable ici.

Lire la suite

"Je jugerai Michèle Künzler à ses actes"

vidéo aumeunier.jpg"Non je ne crois pas que tous les conseillers d'Etat élus sont totalement convaincus du développement important de Genève et de la région". Christophe Aumeunier est député libéral. C'est surtout l'un des principaux lobbyiste du canton en sa qualité de secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière.

Le syndicat des propirétaires est avec l'ASLOCA de Christian Grobet et quelques autres associations une des clés du développement de Genève. Ce développement passe par une densification urbaine du territoire, qui ne se traduise pas seulement dans le déclassement de zones agricoles, mais aussi et peut-être surtout dans l'urbanisation de terrains actuellement occupés par des maisons individuelles, mais destinés depuis deux ou trois générations à la construction de grands immeubles. Ces terrains se situent principalement dans la zone de développement 3 qui ceinture la ville de Genève (voir plans ci-dessous).

Lire la suite

vendredi, novembre 20, 2009

45'000 logements constructibles à Genève

comité directeur 19 nov 09 logements ge.jpgLe jour où la Constituante débattait de la gouvernance de la région, le Comité régional franco genevois se réunissait, ce qui explique pourquoi Robert Cramer, grand maître du projet d'agglo franco-valdo-genevois, était absent mardi après-midi, alors qu'il était intervenu deux fois lors de la session précédente de la Constituante. Rien n'a été communiqué à l'issue de la réunion du CRFG.

En revanche, le comité de pilotage du projet d'agglo, qui s'est réuni hier à Prangins, a accouché d'un communiqué de presse fort intéressant. Intéressant dans ce qu'il dit et qui concerne le logement et dans ce qu'il ne dit pas et qui concerne la gouvernance de l'agglo. [cliquer sur l'image pour l'agrandir]

Lire la suite

jeudi, novembre 19, 2009

Le CEVA, un tracé pertinent, un budget bien calculé?

débat tribune.jpgdébat tribune opposant.jpgQuel débat hier soir à Uni Mail. Quelle ambiance ! Du jamais vu depuis le débat de la Tribune sur les communaux d'Ambilly! Une aula qui chavire à chaque déclaration, qui gronde, qui hue, qui hurle, qui applaudit à tout rompre, qui conteste, qui invective. Le débat de la Tribune sur le CEVA a tenu toutes ses promesses. Sauf une peut-être. Les camps sont retranchés. Les opinions faites. Combien des quelque trois cent cinquante personnes assemblées ont-elles changé d’avis. Très peu sans doute.

Mais suivons le fil du débat conduit par Pierre Ruetschi qui a réussi deux heures durant à tenir la scène et la salle, non sans mal.

 

Lire la suite

Veyrier, une commune plus égoïste que Lancy ou Thônex?

BArth twitter vessy.jpgVeyrier est-elle une commune plus égoïste que Lancy ou Thônex? La question est d'actualité brûlante.

Ce soir à 20h, à la salle communale de Veyrier, annonce Thomas Barth sur twitter [cliquer sur l'image pour l'agrandir], les Veyrites sont invités par leur mairie à connaître les raisons pour lesquelles les élus de la commune du pied du Salève s'opposent à la construction à terme de 1300 logements à Vessy.

Vessy,à quelques encablures seulement de Carouge, est un plateau agricole dont l'urbanisation est pourtant planifiée depuis des lustres et qui figure en bonne place dans un des axes de développement concerté du projet d'agglo franco-valdo-genevois. Un plateau plutôt enclavé aussi dans les zones villas dont la commune de Veyrier est riche.

 

Lire la suite

mercredi, novembre 18, 2009

Antoine Vielliard compte les voitures sur l'autoroute

vielliard vidéo trafic.jpgAntoine Vielliard, conseiller municipal d'opposition à Saint-Julien, défendra les couleurs du Modem de François Bayrou lors des élections régionales françaises de mars 2010. La loi française lui interdit de poursuivre la publication de son blog portevoix.blog.tdg.ch hébergé par la Tribune, car il est gratuit! Or cette gratuité est assimilée à une remise d’une personne morale ce qui est interdit par le code électoral français et conduit à l’inéligibilité.

Il a donc - le temps de la campagne - créé un blog à ses frais et continue de chroniquer sur les affaires régionales. Ce matin il publie un billet qui apporte de l'eau au moulin des partisans du CEVA. Il est allé se poster avec sa caméra vidéo sur le carrefour de l'autoroute  de Saint-Julien et a compté les véhicules en provenance d'Annecy et d'Annemasse.  Résultats: : 27 véhicules par minute en provenance d'Annemasse, 16 véhicules par minute en provenance de Bellegarde et du canton de Saint Julien, et 11 véhicules par minute en provenance d'Annecy!

JFM

Lire la suite

samedi, novembre 14, 2009

Berme lance la troisième voie Vengeron Coppet et réserve 1,2 milliard pour élargir l'autoroute Vengeron Perly ou traverser le lac

capture Genève 2030 bassin.jpgTout est dans la manière de communiqué. Hier, deux jours avant la clôture du scrutin de l'élection du Conseil d'Etat et à 15 jours de celui sur le CEVA, deux informations lourdes sont tombées. L'une émane du Département du Territoire et est titrée "Berne prévoit d'accorder 1,5 milliard de francs au Projet d'agglomération franco-valdo-genevois et aux aménagements autoroutiers".

A la lecture du communiqué (que nous reproduisons intégralement ci-dessous), on constate que la Confédération réserve 1,2 milliard pour élargir l'autoroute de contournement entre le Vengeron et Perly, à moins que l'étude en cours sur la traversée du lac démontre une pertinence cout bénéfice de ce tronçon plus grande.*

Autre nouvelle qui fera grincer des dents les adeptes absolues de la mobilité collective, Berne ouvre dès 2013 un crédit de 175 millions pour élargir à trois voies le tronçon Coppet-Vengeron. A ce montant s'ajoutent, pour la période 2011-2014, 186 millions, notamment pour le tram Bernex, le tram Annemasse, les aménagements en surface des gares CEVA, la liaison gare CEVA Champel Hôpital (non prévus dans le crédit principal du CEVA).

 

Lire la suite

jeudi, novembre 12, 2009

Un seul patron pour la région: Cramer l'applique déjà


grand projet cramer signe.jpg Qui succédera à Robert Cramer, le tout puissant chef du Territoire, un département que le magistrat vert a tailler à sa dimension il y a quatre ans et qu'il n'a pas maîtrisé complètement. A entendre Mark Müller en effet - le libéral a dû céder l'aménagement autrefois rattaché aux constructions - la faible quantité de logements mis en chantier tient pour partie au fait que nombre de plans localisés de quartier n'ont pas été conduits avec toute l'ardeur nécessaire. On ne peut pas être au four à Berne et au moulin sur le projet d'agglo.

Le projet d'agglo, c'est l'oeuvre de Robert Cramer. Il en est très fier et ne manque pas une occasion pour dire qu'avant lui c'était le désert. Un péché d'orgueil typiquement vert que de faire croire aux crédules que nous sommes que sans les Verts le canton s'arrêterait de fonctionner. Michèle Künzler qui promet de mettre Genève en chantier grâce à la démocratie participative est dans le même registre.

Lire la suite